Chirurgie esthétique pour ressembler à sa fille

Chirurgie esthétique pour ressembler à sa fille
Note ce post

mère et fille L’histoire est assez cocasse : une cinquantenaire anglaise du nom de Janet Horrocks n’a pas hésité à subir une opération de chirurgie esthétique avec pour objectif final de ressembler parfaitement à sa fille. Imaginez-vous qu’entre ces deux personnes, la différence d’âge est de 21 ans. Imaginez- vous également que la réalisation de cette prouesse chirurgicale lui aura couté plus de cinquante mille euros. Rien que ça !

Et à voir le résultat, on se rend compte que l’intervention a été un succès. Désormais, les deux femmes se ressemblent comme deux vraies jumelles.
La mère ayant toujours apprécié le physique de sa fille qu’elle considérait comme « le modèle parfait » a décidé finalement de lui ressembler.
Depuis lors, les deux femmes défraient la chronique dans les rues de Burnley, une petite ville où elles résident depuis toujours. Difficile de passer inaperçus d’autant plus que les médias en ont fait leur choux gras. Les voilà désormais devenues des célébrités lol.
Pour y arriver la mère n’a pas hésité à additionner les interventions chirurgicales et autres soins esthétiques. Augmentation du volume des seins et des lèvres, retouches des paupières et du nez, épilation au laser ou encore injection multiple de botox.

En un mot, la gamme complète quoi ! il est clair que la bonne dame s’évertue à supprimer tout signe de vieillesse sur son visage et l’ensemble de son corps. Ce n’est qu’a cette condition qu’elle continuera de ressembler à sa fille qui est son modèle. Et si vous croisez ces deux femmes dans l’une des venelles de leurs villes de residence , il est clair que vous aurez peut être beaucoup de mal à les différencier.

Le cabinet de chirurgie qui a reussi cette prouesse doit être sans doute l’un des meilleurs dans son domaine avec un niveau de connaissance pareil à celui des chirurgiens qui sont sur https://yellow.local.ch qui est le site des pages jaunes suisses  ou encore au cabinet SGL esthétique qui fourni des injections de botox dans la ville de Genève

Si vous les rencontrerez, vous pourrez peut être les reconnaître sans que l’on ne les présente. Elles ont toutes les deux, la même silhouette, la même chevelure blonde et longue. D’ailleurs, il n’est pas rare que les passants les prennent pour des sœurs tant les similarités entre elles sont légions. Et si l’on, considère le fait qu’elles se permettent assez souvent de porter les mêmes accoutrements alors on comprend que ce sont presque des jumelles.
Contrairement à aujourd’hui, la fille au départ n’avait pas apprécié l’idée de « changement » qui avait germé dans l’esprit de sa mère. L’idée de voir sa mère lui ressembler la troublait énormément.Pour elle c’était une sorte de vésanie.  Dans un premier temps elle s’y était opposée.

Puis voyant la détermination de sa mère elle a fini par s’y résoudre. A présent tout ceci n’est qu’un vieux souvenir. Car les deux dames affichent désormais une complicité sans faille et sont perçues comme de véritables symboles dans leur ville d‘origine.

Ils corrigent tous les deux la ride, mais ils le font différemment. Et ils interviennent dans différentes zones du visage. L’expert explique la différence entre les injections d’acide hyaluronique et les injections de toxine botulique.

Des expressions telles que « visage gonflé de botox » ou « tiré par l’acide hyaluronique » sont entrées dans le vocabulaire courant. En réalité, ils se trompent tous les deux parce que le botox ne gonfle pas et que l’acide hyaluronique ne tire pas la ride, s’il y a quoi que ce soit, il la remplit. Que font exactement ces deux traitements rajeunissants ?

Quelle est la différence entre l’acide hyaluronique et le botulinum ?

« L’acide hyaluronique est une substance naturellement contenue dans le tissu cutané, mais aussi dans d’autres tissus du corps, tels que le cartilage, les yeux, les fluides articulaires et les tendons. Il a la fonction de retenir l’eau dans les tissus eux-mêmes, qui pour cette raison deviennent turgescents »

« Le botulinum, en revanche, est une toxine naturelle qui inhibe temporairement l’action des muscles, entraînant une paralysie légère et partielle.

En quoi leur utilisation diffère-t-elle en médecine esthétique ?

« Les deux ont une action corrective sur les rides : ce qui change, c’est le mécanisme d’action et donc la réalisation de l’objectif. En résumé, l’acide hyaluronique comble les rides et ridules d’expression, le botox les détend. Dans le premier cas, la correction est plus superficielle, alors qu’avec la toxine botulique elle intervient sur les causes de la formation des rides. Les mouvements continus des muscles faciaux, en effet, déterminent l’apparition des rides à long terme « Le blocage temporaire de ces muscles permet d’avoir un visage plus lisse et moins « rainuré ».

En savoir plus : https://www.belle-fontaine.ch/fr/traitement/traitement-des-rides-toxine-botulique/

Comme disait un célébré auteur français  :

“Deux visages semblables, dont aucun ne fait rire en particulier, font rire ensemble par leur ressemblance.” Blaise Pascal

Amélioration le 11 février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *