Internet et les différents réseaux

Internet

Réseau de mérite

Le Merit Network a été créé en 1966 sous le nom de Michigan Educational Research Information Triad pour explorer les réseaux informatiques entre trois des universités publiques du Michigan comme moyen d’aider le développement éducatif et économique de l’État. Avec le soutien initial de l’État du Michigan et de la National Science Foundation (NSF), le réseau à commutation de paquets a fait l’objet d’une première démonstration en décembre 1971, lorsqu’une connexion interactive d’hôte à hôte a été établie entre les systèmes informatiques centraux IBM de l’université du Michigan à Ann Arbor et de la Wayne State University à Detroit… Le développement continu du réseau Merti a préparé le terrain pour le rôle de Merit dans le projet NSFNET à partir du milieu des années 1980.

CYCLADES

Le réseau de commutation par paquets CYCLADES est un réseau de recherche français conçu et dirigé par Louis Pouzin. Démontré pour la première fois en 1973, il a été développé pour explorer des alternatives à la conception initiale d’ARPANET et pour soutenir la recherche sur les réseaux en général. Il a été le premier réseau à rendre les hôtes responsables de la livraison fiable des données, plutôt que le réseau lui-même, en utilisant des datagrammes peu fiables et des mécanismes de protocole de bout en bout associés.

X.25 et les réseaux de données publics

Sur la base des recherches de l’ARPA, des normes de réseau à commutation de paquets ont été élaborées par l’Union internationale des télécommunications (UIT) sous la forme de X.25 et de normes connexes. Tout en utilisant la commutation par paquets, X.25 est construit sur le concept de circuits virtuels émulant les connexions téléphoniques traditionnelles. En 1974, X.25 a constitué la base du réseau SERCnet entre les sites universitaires et de recherche britanniques, qui est devenu plus tard JANET. La norme initiale de l’UIT sur X.25 a été approuvée en mars 1976.

La poste britannique, Western Union International et Tymnet ont collaboré pour créer le premier réseau international à commutation de paquets, appelé International Packet Switched Service (IPSS), en 1978. Ce réseau s’est développé à partir de l’Europe et des États-Unis pour couvrir le Canada, Hong Kong et l’Australie en 1981. Dans les années 1990, il a fourni une infrastructure de réseau mondiale.

Contrairement à ARPANET, X.25 était couramment disponible pour les entreprises. Telenet a proposé son service de courrier électronique Telemail, qui était également destiné à l’usage des entreprises plutôt que le système de courrier électronique général d’ARPANET.

UUCP et Usenet

En 1979, deux étudiants de l’université de Duke, Tom Truscott et Jim Ellis, ont eu l’idée d’utiliser des scripts shell Bourne pour transférer des nouvelles et des messages sur une ligne série UUCP reliant l’université de Caroline du Nord voisine à Chapel Hill. Après la sortie publique du logiciel en 1980, le maillage des hôtes de l’UUCP pour la transmission des nouvelles sur Usenet s’est rapidement étendu. UUCPnet, comme il sera nommé plus tard, a également créé des passerelles et des liens entre FidoNet et les hôtes BBS par ligne commutée. Les réseaux UUCP se sont rapidement répandus en raison des coûts réduits qu’ils impliquaient, de la possibilité d’utiliser des lignes louées existantes, des liens X.25 ou même des connexions ARPANET, et de l’absence de politiques d’utilisation strictes par rapport aux réseaux ultérieurs comme CSNET et Bitnet.

Fusion des réseaux et création de l’Internet (1973-95)
TCP/IP

Avec tant de méthodes de réseau différentes, il fallait quelque chose pour les unifier. Robert E. Kahn de la DARPA et d’ARPANET a recruté Vinton Cerf de l’université de Stanford pour travailler avec lui sur ce problème. En 1973, ils avaient élaboré une reformulation fondamentale, dans laquelle les différences entre les protocoles de réseau étaient cachées par l’utilisation d’un protocole d’interconnexion commun, et au lieu que le réseau soit responsable de la fiabilité, comme dans l’ARPANET, les hôtes en devenaient responsables. Le Cerf attribue à Hubert Zimmermann, Gérard LeLann et Louis Pouzin (concepteur du réseau CYCLADES) un travail important sur cette conception.

La spécification du protocole résultant, RFC 675 – Specification of Internet Transmission Control Program, par Vinton Cerf, Yogen Dalal et Carl Sunshine, Network Working Group, décembre 1974, contient la première utilisation attestée du terme internet, en tant qu’abréviation pour l’interconnexion des réseaux ; les RFC ultérieures reprennent cette utilisation, de sorte que le mot a commencé comme un adjectif plutôt que le nom qu’il est aujourd’hui.

Le rôle du réseau étant réduit au strict minimum, il est devenu possible de relier entre eux presque tous les réseaux, quelles que soient leurs caractéristiques, ce qui a permis de résoudre le problème initial de Kahn. La DARPA a accepté de financer le développement d’un prototype de logiciel et, après plusieurs années de travail, la première démonstration d’une passerelle entre le réseau de radiocommunication par paquets dans la région de SF Bay et l’ARPANET a été réalisée par l’Institut de recherche de Stanford. Le 22 novembre 1977, une démonstration de trois réseaux a été réalisée, dont l’ARPANET, le camion de radio par paquets du SRI sur le réseau de radio par paquets et le réseau de satellite par paquets de l’Atlantique.

Issu des premières spécifications du TCP en 1974, le TCP/IP est apparu au milieu et à la fin de 1978 sous sa forme presque définitive, telle qu’elle était utilisée pendant les premières décennies de l’Internet, connue sous le nom d' »IPv4″. (L’IPv4 a finalement été remplacé par son successeur, appelé « IPv6 », mais cela était dû en grande partie au simple nombre de dispositifs connectés après 2005, qui a dépassé le nombre de dispositifs qu’IPv4 avait pu accueillir dans le monde entier. Toutefois, en raison de la position bien ancrée d’IPv4 à cette époque, le changement n’en est encore qu’à ses débuts en 2015, et devrait prendre de nombreuses années, décennies, voire plus longtemps, pour être achevé).

Les normes associées à IPv4 ont été publiées en 1981 sous les numéros 791, 792 et 793 des RFC, et adoptées pour être utilisées. La DARPA a parrainé ou encouragé le développement d’implémentations TCP/IP pour de nombreux systèmes d’exploitation et a ensuite programmé une migration de tous les hôtes sur tous ses réseaux de paquets vers TCP/IP. Le 1er janvier 1983, jour du drapeau, les protocoles TCP/IP sont devenus le seul protocole approuvé sur l’ARPANET, remplaçant l’ancien protocole NCP.

 

Voir : http://www.costaud.net/ pour en savoir plus