Les compagnons du devoir : les pros du bâtiment

Les compagnons du devoir : les pros du bâtiment
4.2 (83.33%) 6 votes

batiment compagnon devoir“Tout est difficile avant d’être simple. ”  Thomas Fuller (compagnon du devoir)

 

Les compagnons du devoir : origine

 

De mémoire de sachant, l’histoire des compagnons du devoir est étroitement  liée  à l’histoire très ancienne du compagnonnage qui a  été très actif durant la période du Moyen âge lorsqu’il s’est agi de réaliser de grands travaux.

L’association par contre nait dans les années 40 précisément en 1941. Il lui a fallu seulement deux ans pour être reconnu comme étant une association d’utilité publique. Elle s’intéressera dès ses débuts au secteur du bâtiment  au secteur du bâtiment qu’elle met au cœur de son action.

 

Les mutations du mouvement des compagnons du devoir

Aujourd’hui c’est association est composée de trois grands groupes qui sont l’Union compagnonnique, l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France, et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment.

 

Dans la société actuelle ils sont reconnus comme étant des individus dont le savoir-faire dans le secteur du bâtiment est inégalable. Ils jouissent du respect et de la considération de tous.  Lors de leur tour de France, ils partent de chantier en chantier  réalisant des travaux d’excellente qualité.

.

Il est important de savoir que leur activité a connu un moment de gloire au milieu du 19è siècle avant de connaitre un recul avec l’industrialisation. Le mouvement a finalement effectué une mue, une sorte de renouveau afin de faire face aux défis du monde moderne.

A l’heure où j’écris ces lignes, le mouvement œuvre d’avantage à assurer une formation professionnelle à de jeunes gens dans les métiers du bâtiment. L’âge minimum des apprenants tourne autour de quinze ans cependant des formations destinées à des personnes ayant un profil plus avancé (période post baccalauréat) est également dispensée. Il est par contre nécessaire de noter  qu’au-delà de la mise à disposition des apprenants d’outils permettant d’avoir une connaissance parfaite du métier, des valeurs telles que le don de soi, le partage avec la communauté leur sont inculquées tout au long d’un tour de France. Au-delà de  l’aspect professionnel ce sont également de grands hommes que ce système espère voir émerger. Des hommes dont le savoir-faire n’a d’égal que la probité ou encore l’empathie.

 

Devenir compagnon du devoir cela vous tente ?

Et bien sachez que pour faire partir de groupement vous devez suivre un processus assez clair. Dans un premier temps il vous faudra obtenir un statut d’aspirant. L’obtention de ce statut passe par  la réalisation en tant qu’apprenti d’un travail d’adoption. Vous devrez dans cette optique montrer votre dévouement pour la bonne cause         .Et si la communauté est d’avis que vous avez réalisé cette tâche comme il se devait  alors vous obtiendrez le statut d’affilié ou adoption2. Bien entendu tout ceci n’est pas toujours aisé car il n’est pas ici question que de compétences mais également de votre capacité à vous insérer dans la communauté et développer d’excellents rapports d’un point de vue humain avec ses membres. L’avis de tous les autres membres comptera donc dans votre choix.

Plus tard,  vous devrez être capable  de réaliser un chef d’œuvre en matière de bâtiment (une pièce de réception) dont la vénusté fera l’unanimité et vous obtiendrez le statut de compagnon. Un vrai compagnon du devoir doit maitriser l’un des métiers dans le domaine du bâtiment, des matériaux souples, de la métallurgie, de l’aménagement et de la finition des bâtiments. C’est un gage  d’excellence, mais également la preuve de la capacité à être empathique en tendant la main aux plus jeunes et

en faisant preuve de mansuétude durant l’apprentissage de ceux-ci . Bravo aux compagnons du devoir qui sont les rois du Bâtiments et des travaux itinérants, des rois de la formation, un gage d’espérance pour un avenir radieux et la réalisation d’un vieux rêve : un homme un toit !

 

A titre d’additif :  J’ai rédigé cet article  dans le but de rendre un vibrant hommage aux compagnons du devoir dont l’œuvre en France est vraiment gigantesque. Au delà de la maitrise dont ils font preuve lorsqu’il s’agit de réaliser des ouvrages , il faut saluer leur capacité à donner de leur temps pour transmettre leur connaissance du métier et ainsi accompagner les plus jeunes apprenants dans leur quête du savoir. J’invite tous les jeunes désireux de rejoindre les compagnons du devoir de ne point hésiter. Tentez votre chance car l’œuvre est très noble.Bonne chance !

Un article signé  http://www.homeaddict.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *