Tourisme : et si vous faisiez un tour à Montréal?

Montreal et ses buildingsVISITEZ LE QUEBEC

Il faut admettre que cet endroit résume à lui seul toutes les envies de Canada des Européens francophones et des africains également. Il faut dire qu’il a tout pour plaire à n’importe quel être humain. Des villes historiques et multiculturelles qui sont des portes de grands espaces. On y trouve également les côtes tranquilles puis sauvages du Saint-Laurent et de son golfe.

 

Au Québec, défilent les paysages les plus divers: Gaspésie, Charlevoix, Saguenay… qui sont de hauts lieux de l’identité québécoise.
Et sans cesse en toile de fond, la forêt, toujours plus vaste à mesure que l’on monte vers le Nord. Une forêt naturelle, énorme avantage qui fait du bien à l’écosystème de la région. N’oublions pas que c’est l’Est du pays qui ancre dans la réalité le biculturalisme canadien qui fait la particularité de cette region du monde. Tout contre le Québec, la capitale Ottawa est là, puis Toronto et les chutes du Niagara, destinations ô combien incontournables du voyage. Et je vous invite à ne pas bouder un instant pareil. Car c’est quelque chose de vraiment unique, d’entrainant, de passionnant, de vivant.
Montréal, c’est aussi le vieux Montréal, Le vieux port, et la ville moderne centre de toutes les attentions. C’est aussi, Le Mont-Royal, Le parc Olympique, Les îles, Lachine, et la région métropolitaine. Autant de lieux qui font le charme de cet endroit. Montréal est une ville parmi les plus cosmopolites au monde.Ce qui fait le bonheur de tout être humain qui y reside. Et la pensée ci-dessous le confirme bien :

« Rosemont, un quartier très diversifié comme la ville de Montréal entière » Sylvain Trudel

Je vous invite donc à faire votre valise pour y faire un tour en parfait touriste. Vous découvrirez toute la splendeur de cet endroit. Faites bien vos bagages avant d’y aller. Choisissez la bonne valise afin de pouvoir emporter un maximum d’effets . Ainsi il y aura assez de place pour ranger vos vêtements. Vous pourrez y insérer votre chantoung ou votre tartan .

 

C’est pourquoi vous devez vous referez à un très bon fournisseur de valises. Si vous résidez comme moi en Suisse, vous pouvez contacter des enseignes comme Valise-etanches.ch, Manor.ch , Samsonite.ch ou encore Ackermann.ch .Par contre si vous êtes en France, je vous donne ci-dessous une liste d’entreprises qui exercent également dans ce secteur d’activités:
http://www.amazon.fr
http://www.gsell.fr
http://www.samsonite.fr
• Et http://www.bag-bagage.com/
Bien entendu,vous pouvez vous procurer une valise chez chacun de ces fournisseurs

Histoire et naissance de Montréal

une vue de montreal
En 1535, Jacques Cartier visite Hochelaga, un gros village iroquois de 1500 habitants situé sur une île du Saint-Laurent. En 1608, Champlain y établit un poste de traite. En 642, un certain Paul de Chomedey de Maisonneuve fonde la ville de Montréal.
Quelques maisons de bois sont construites autour d’une chapelle et d’un magasin, le tout encerclé de palissades. Ville-Marie, future Montréal, compte alors 70 habitants. Le choix du site va s’avérer judicieux: au confluent du Saint-Laurent, de la rivière des Outaouais et de la Richelieu, le hameau, à la porte du Pays d’en Haut. le pays du castor devient la clé du trafic fluvial.

Découverte du VIEUX MONTRÉAL

En 1992, après bien des pérégrinations, la ville a fêté ses 350 ans d’existence et une agglomération de trois millions d’habitants. Métropole américaine, Montréal, à l’image de ce continent conquérant et moderne, est tirée au cordeau : buildings de verre et d’acier, avenues contenues par le carcan de l’angle droit, business et dollars.Avec beaucoup de succès d’ailleurs.Ce qui fait la fierté des habitans de cette contrée

Voilà pour la façade extérieure que tout visiteur remarquera. Mais Montréal est aussi la deuxième ville de langue française du monde et cela compte beaucoup; cela qui signifie qu’elle sait se faire méditerranéenne et cela de façon remarquable. Grande mélangeuse de genres, la cité a grandi sans s’en rendre vraiment compte, regroupant des tas de hameaux : quartiers francophones, anglophones, italien, chinois et bien d’autres …

Au printemps, avec les premiers rayons du soleil et la fonte des dernières flaques de neige, la ville s’éveille lentement. A la Rue Saint-Denis, les cafetiers ressortent les tables sur les trottoirs. A la tombée de la nuit, à la sortie des spectacles dont Montréal s’est fait une spécialité, c’est encore la cohue dans les rues. Ici, on aime vivre la nuit.On refuse de dormir sans avoir passé du bons temps entres amis.

D’ailleurs, vous l’entendrez peut-être dire, les Montréalais sont fiers de leurs embouteillages nocturnes. Le vieux Montréal Du clocher de la chapelle Notre-Dame de Bonsecours, on découvre d’un côté un Saint-Laurent apaisé et, de l’autre, le berceau de la cité.C’ets vraiement magnifique
Sur 40 hectares à peine se concentrent des maisons de pierre cossues chapeautées d’ardoise, des places aérées et fleuries, des rues pavées où l’on se promène en calèche. La grande classe. La belle vie. Le rêve de bien de gens.

Longtemps négligé, puis restauré, le vieux Montréal est devenu l’un des fleurons de la cité. On s’y promène en toute quiétude, loin de l’empressement du centre-ville pourtant proche. On se détend à la terrasse de la maison, on déjeune dans l’un des nombreux restaurants de la ville, on butine les vitrines des artisans et des magasins de mode. Et il y a beaucoup de chose à admirer à ce niveau je vous l’assure
Place Jacques-Cartier, Il reste somme toute peu de bâtiments datant des premiers temps de la colonisation.Et c’est dommage car j’ai toujours apprecié leur originalité.C’est près de la place Jacques-Cartier, inclinée en pente douce jusqu’au Saint-Laurent, que l’on trouve les maisons les plus anciennes.

Et quand arrive l’été, l’esplanade grouille d’activités de tous genre. Peintres du dimanche et amuseurs des rues tentent d’attirer une clientèle qui ne s efait pas supplier. Face au marché aux fleurs, les terrasses des cafés respirent l’air embaumé de parfum. Légèrement en aplomb, l’Hôtel de Ville est un bâtiment massif style Second Empire coiffé de cuivre. Face à lui, le château Ramezay est en réalité un simple manoir, résidence du onzième gouverneur français Montréal. Un petit musée historique qui fait la fierté de cette admirale cité.