7 conseils pour l’achat de votre première voiture

7 astuces pour acheter voiture

Obtenez des conseils pour chaque étape du processus d’achat d’une voiture afin de faire des choix judicieux tout au long du processus.

L’achat de votre première voiture peut être passionnant, mais il y a beaucoup de choses à gérer. En planifiant à l’avance, vous faciliterez le processus et vous vous assurerez d’obtenir la meilleure voiture possible. Voici quelques points importants à garder à l’esprit lorsque vous commencerez à chercher votre première voiture.

Soyez honnête quant à vos besoins

Avez-vous besoin d’une voiture pour vous rendre en classe ou au travail tous les jours, ou seulement pour les aventures du week-end ? Quel temps fait-il là où vous vivez – neige, pluie ou chaleur ? Évaluez votre style de vie et les conditions de conduite que vous rencontrez le plus souvent. Faites vos recherches : Renseignez-vous sur les différentes caractéristiques et options, et sur la façon dont elles peuvent influer sur le prix d’une voiture.

Pensez à votre budget et au financement

Jetez également un regard réaliste sur vos finances. Il ne s’agit pas seulement du prix d’achat, mais aussi de budgétiser l’utilisation et l’entretien de votre future voiture, notamment l’entretien, l’assurance, l’essence, les réparations et le stationnement. En savoir plus sur le coût réel de la possession d’une voiture.

Un acompte n’est généralement pas exigé pour votre prêt, mais en faire un est généralement une bonne idée : vous n’aurez pas à emprunter autant et votre paiement mensuel sera moins élevé. (En général, pour chaque tranche de 1 000 chf d’acompte, votre paiement mensuel de voiture diminue généralement de 15 à 18 chf, selon les données de novembre 2017 d’Edmunds). Utilisez le calculateur de prêt automobile pour voir comment un acompte peut affecter le paiement mensuel de votre prêt automobile.

Explorez vos options

Magasiner pour votre première voiture est beaucoup plus facile pour vous que pour vos parents. Internet offre une multitude de vendeurs en dehors de votre région (qui peuvent expédier des voitures dans votre région, ce qui peut entraîner des frais), ce qui peut signifier plus de choix dans votre fourchette de prix. Vous pouvez faire des recherches et réduire les choix en consultant les classements automobiles en ligne dans des catégories telles que la sécurité ou le type de voiture (comme les SUV, les hybrides). Apprenez-en davantage sur la façon de magasiner – et même de financer – une voiture en ligne.

Pour les voitures neuves, demandez à plusieurs concessionnaires de vous proposer des prix. Si vous regardez des voitures d’occasion, assurez-vous de demander un rapport, qui détaille l’historique du véhicule d’occasion, y compris les accidents éventuels.

Connaissez votre cote de crédit

Votre cote de crédit aide à déterminer le taux d’intérêt que vous payez sur un prêt automobile. Un meilleur crédit peut vous aider à obtenir un taux d’intérêt plus favorable, ce qui aura une incidence sur votre budget global d’achat de voiture. Vous pouvez également obtenir votre pointage de crédit gratuitement auprès de votre fournisseur de carte de crédit.

Vérifiez votre dossier de crédit avant d’être prêt à acheter, pour avoir le temps d’améliorer votre cote de crédit. Visitez le site AnnualCreditReport.com pour obtenir une copie gratuite de votre dossier de crédit auprès de chacune des trois principales agences d’évaluation du crédit.

Demandez un prêt

Faire une demande de prêt automobile avant d’acheter une voiture peut sembler contre-intuitif, mais c’est utile. Cela vous donne une idée du montant que vous pouvez emprunter (et du taux d’intérêt), ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de prendre des décisions de financement à la volée chez le concessionnaire. Commencez par votre banque ou votre coopérative de crédit, puis demandez des devis à d’autres prêteurs pour vous assurer d’obtenir le meilleur taux.

Faites un essai routier

Une fois que vous avez identifié quelques voitures qui pourraient correspondre à vos besoins et à votre budget, faites un essai routier de chacune d’elles pour voir comment vous vous sentez à l’intérieur et comment elle se comporte. Essayez de conduire toutes les voitures que vous envisagez le même jour pour pouvoir les comparer facilement. C’est une bonne idée d’appeler à l’avance pour prendre des rendez-vous afin de structurer la journée – et cela vous aidera à évaluer le service à la clientèle de chaque concessionnaire.

Concluez l’affaire

Vous avez fait vos recherches, vous savez ce que vous voulez et vous avez mis en place votre financement. Lorsque vient le moment de négocier la transaction, vous avez le contrôle et vous pouvez vous concentrer sur la lecture attentive de votre contrat. Mais avant de signer, assurez-vous de bien comprendre les conditions de financement et de garantie.

Après votre départ, assurez-vous de ne jamais manquer un paiement de voiture en vous inscrivant au paiement automatique des factures, afin de pouvoir vous concentrer sur votre prochaine destination.

Négocier l’affaire.

Faire des recherches est un moyen infaillible de jeter les bases de vos négociations automobiles. Le fait d’être informé de la valeur du véhicule qui vous intéresse vous permettra d’avoir un poids dans vos négociations. Dites au concessionnaire que vous faites des recherches, mais que vous souhaitez conclure un marché. Vous devriez savoir à l’avance quel est votre prix le plus élevé et commencer par un chiffre qui vous laisse de la marge pour négocier avant d’atteindre la limite supérieure de votre budget. C’est une bonne idée de visiter plusieurs concessionnaires pour obtenir une variété d’offres et avoir d’autres points de négociation, en faisant savoir aux vendeurs que vous avez vu un meilleur prix ailleurs.

Mythes et réalités sur le sommeil

 

mythes realites sommeil

La science du sommeil s’est considérablement développée au cours des 20 dernières années, permettant de mieux comprendre comment fonctionne le sommeil, pourquoi il est important et comment il peut être perturbé.

Malgré ces progrès scientifiques, il est fréquent de rencontrer des informations erronées sur le sommeil, diffusées en ligne, sur les médias sociaux ou par le bouche-à-oreille. Certaines de ces fausses informations sont répétées si souvent qu’elles deviennent un mythe largement répandu.

Même si ces mythes sur le sommeil sont contraires aux preuves scientifiques, ils sont souvent crus et peuvent conduire à de mauvaises habitudes de sommeil et à un sommeil insuffisant.

Passer en revue ces mythes et d’autres est l’occasion d’apprendre les faits, de rétablir la vérité et de trouver des moyens de vous aider à obtenir le sommeil dont vous avez besoin.

Mythe : votre corps s’habitue à dormir moins longtemps

Les recherches ont montré que le manque de sommeil a des conséquences à court et à long terme, et que le cerveau et le corps ne peuvent pas s’habituer à dormir moins.
Après quelques nuits de sommeil insuffisant, vous risquez de vous sentir plus somnolent pendant la journée. Cette augmentation de la somnolence diurne peut se stabiliser au fil des semaines ou des mois sans sommeil suffisant, mais cela ne signifie pas que votre organisme fonctionne à plein régime ou qu’il s’adapte efficacement à la perte de sommeil.

Au contraire, un manque de sommeil persistant affecte les performances diurnes, nuisant à la prise de décision, à la mémoire, à la concentration et à la créativité. Avec le temps, le manque de sommeil peut avoir des effets dévastateurs sur divers aspects de la santé2, notamment le métabolisme, le système cardiovasculaire, le système immunitaire, la production d’hormones et la santé mentale.

Par conséquent, même si vous semblez vous habituer à dormir trop peu, en réalité, des problèmes de santé plus graves peuvent s’accumuler en raison de l’incapacité de l’organisme à obtenir le repos dont il a besoin.

Mythe : de nombreux adultes ont besoin de cinq heures de sommeil ou moins
Selon les recommandations d’un groupe d’experts, les adultes devraient dormir entre sept et neuf heures par nuit.

Bien qu’un très petit nombre de personnes – estimé à environ un sur quatre millions4 – soit censé avoir une mutation génétique qui leur permet de dormir naturellement pendant des périodes plus courtes tout en se réveillant frais et dispos, ces personnes sont l’exception et non la règle.

Mythe : La durée du sommeil est tout ce qui compte

La durée du sommeil est importante, mais ce n’est pas une fin en soi. La qualité du sommeil est un autre facteur essentiel à prendre en compte, et elle est étroitement liée à la continuité du sommeil5 et à la prévention des perturbations du sommeil.

Un sommeil fragmenté marqué par de nombreux réveils peut nuire à la capacité de se déplacer correctement dans le cycle du sommeil, réduisant ainsi le temps passé dans les stades les plus réparateurs du sommeil. C’est pourquoi l’objectif de chaque personne devrait être de dormir suffisamment d’heures et de faire en sorte que ces heures incluent un sommeil de qualité et ininterrompu.

Mythe : Le moment où vous dormez n’a pas d’importance, tant que vous dormez suffisamment d’heures.

Des études ont démontré que le moment du sommeil est important et qu’il est préférable de dormir autant que possible pendant les heures d’obscurité. Dormir la nuit aide à aligner le rythme circadien du corps, ou horloge interne, avec son environnement. Un rythme circadien correct est important pour la qualité du sommeil et influe sur la santé mentale, la fonction cardiovasculaire, le métabolisme et d’autres éléments clés de la santé globale.

Mythe : Un bon dormeur ne bouge pas la nuit

Des mouvements mineurs du corps peuvent se produire pendant un sommeil normal et sain. Les mouvements pendant le sommeil ne sont généralement préoccupants que s’ils correspondent à un ou plusieurs des cas suivants :

Mythe : le cerveau s’éteint pendant le sommeil

Le cerveau reste actif pendant le sommeil. Ses schémas d’activité changent au cours des différents stades du sommeil et, dans le sommeil paradoxal, l’activité cérébrale s’accélère jusqu’à atteindre un niveau similaire à celui de l’état de veille.

Loin de s’arrêter, les variations de l’activité cérébrale pendant le sommeil expliqueraient en partie pourquoi le sommeil est essentiel à l’efficacité de la pensée, de la mémoire et du traitement des émotions.

Mythe : le rêve ne se produit que pendant le sommeil paradoxal

Les rêves les plus intenses se produisent généralement pendant le sommeil paradoxal, mais le rêve peut survenir à n’importe quel stade du sommeil9. Les rêves en sommeil paradoxal et non paradoxal ont généralement un contenu différent10, les rêves les plus vifs ou les plus bizarres ayant généralement lieu pendant les phases de sommeil paradoxal.

Mythe : dormir plus est toujours mieux

Si la plupart des préoccupations concernant la durée du sommeil portent sur le fait de dormir trop peu, des problèmes peuvent également survenir lorsque l’on dort trop.

Les personnes se trouvant dans des circonstances particulières, comme le rétablissement d’une maladie, peuvent avoir besoin de plus de sommeil, mais un sommeil excessif, en général, peut être le symptôme d’un problème de santé sous-jacent. En outre, des études ont révélé des taux de mortalité11 plus élevés chez les personnes qui dorment trop, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre cette association.

5 problèmes environnementaux

5-problèmes-environnementaux

Au cours des dernières années, nous avons pris conscience de l’impact environnemental que nous avons sur le monde qui nous entoure. Cependant, les activités humaines entraînent de plus en plus de produits chimiques dans l’environnement, sans que l’on comprenne bien leur devenir ou leur impact. C’est pourquoi il est devenu plus important que jamais de multiplier les études scientifiques, la surveillance et l’assainissement de notre environnement afin de contribuer à la protection de nos plantes. Pour célébrer la Journée mondiale de l’environnement de cette année (5 juin), nous avons voulu nous plonger dans certains des problèmes environnementaux urgents auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et discuter de la façon dont le diagnostic déployable et en temps réel peut nous mettre sur la bonne voie pour les résoudre.

De quoi s’agit-il ?

Les substances perfluoroalkyles (PFAS) ont été surnommées produits chimiques éternels car elles ne se décomposent pas, ce qui entraîne une bio-accumulation dans notre environnement et dans le corps humain au fil du temps. Ces composés sont fabriqués par l’homme et ont été mis au point dans les années 1940. Leurs propriétés utiles sont notamment d’être antiadhésifs et de résister à l’eau.

Quels sont leurs effets sur nous et sur l’environnement ?

Avec la gamme de produits utilisant des PFAS, la plupart des gens y sont exposés quotidiennement. Certains de ces PFAS s’accumulent dans le corps humain au fil du temps et peuvent causer des problèmes de santé indésirables, notamment :

  • Problèmes de reproduction et de développement
  • Problèmes de foie et de rein
  • Effets sur le système immunitaire
  • Cancer
  • perturbation de l’hormone thyroïdienne
  • Et le plus souvent, augmentation du taux de cholestérol

Quel est l’intérêt de les détecter et de les surveiller ?

Selon le Conseil des ministres des pays nordiques, le coût de l’inaction concernant les SPF dans l’environnement et pour la santé humaine a été estimé à 250 milliards d’euros par an, rien qu’en Europe. Compte tenu des problèmes de santé connus que provoque l’accumulation des SPF, les organismes gouvernementaux du monde entier s’engagent de plus en plus à s’attaquer à ce problème. Bien que de plus en plus de pays mettent en œuvre des réglementations pour la surveillance des SPF, il est toujours nécessaire de disposer de données en temps réel sur ces composés dans les installations de traitement des eaux usées. Les tests analytiques à distance contribueront à améliorer la surveillance et l’assainissement des SPF, mais il faut pour cela des méthodes de détection plus portables et plus accessibles.

Qu’est-ce que c’est ?

Dans les années 1990, les analgésiques opioïdes ont été largement prescrits, de nombreuses sociétés pharmaceutiques ayant assuré à la communauté médicale que ces médicaments ne créeraient pas de dépendance. Cette situation a entraîné un détournement et une utilisation abusive généralisés, et de plus en plus de personnes meurent d’overdoses.

Quels sont leurs effets sur nous et sur l’environnement ?

Les humains ne sont pas les seuls à être touchés par l’épidémie d’opioïdes. Le corps humain métabolise ces médicaments, parfois en d’autres opioïdes, qui finissent par s’accumuler dans les eaux usées. Il en résulte des préoccupations pour la vie aquatique dans le milieu environnant.

Quel est l’intérêt de les détecter et de les surveiller ?

Les agences gouvernementales collaborent avec les pharmacies locales pour surveiller les opioïdes dans notre environnement. Cela fournit des informations essentielles pour cartographier l’abus d’opioïdes dans les communautés locales et garantir que l’aide est fournie à ceux qui en ont besoin. Cela est extrêmement utile pour lutter contre l’épidémie d’opioïdes, dont les Centers for Disease Control and Prevention ont estimé que le “fardeau économique” total de la seule utilisation abusive d’opioïdes sur ordonnance aux États-Unis s’élève à 78,5 milliards de dollars par an. Cette analyse doit avoir lieu au moment où le besoin s’en fait sentir pour pouvoir surveiller et cartographier l’utilisation des opioïdes, et il est donc impératif de disposer d’instruments déployables.

De quoi s’agit-il ?

Les drogues illicites sont des substances illégales qui créent une forte dépendance, comme la cocaïne, l’opium et l’ecstasy, pour n’en citer que quelques-unes. À l’échelle mondiale, les gouvernements et les services de police surveillent et contrôlent de près ces substances, et les lois diffèrent d’un pays à l’autre.

Comment ces substances nous affectent-elles, nous et l’environnement ?

L’impact social et économique de la production, de la distribution et de la consommation de drogues illicites a été largement évoqué, mais il a également un effet massif sur notre environnement. Il s’agit notamment de

  • Déforestation
  • la contamination de l’eau
  • le déversement de déchets chimiques.
Quelle est l’importance de leur détection et de leur surveillance ?

La Chine utilise son système de surveillance des drogues illicites par le biais de l’épidémiologie basée sur les eaux usées pour lutter contre la consommation de drogues illicites. Il s’agit d’une nouvelle méthode de cartographie de l’usage des drogues illicites et d’autres pays dans le monde commencent à développer et à utiliser cette approche. Cette évolution des techniques de police scientifique exige des capacités de détection plus portables et en temps réel.

 

De quoi s’agit-il ?

Les antibiotiques sont couramment prescrits pour traiter la plupart des infections bactériennes et agissent en tuant les bactéries ou en les empêchant de se reproduire.

Quels sont leurs effets sur nous et sur l’environnement ?

L’organisme excrète les antibiotiques et ceux-ci finissent par se retrouver dans les installations de traitement de l’eau, ce qui finit par affecter la vie aquatique. Au fil du temps, cette accumulation d’antibiotiques fait que nous, en tant que communauté, devenons de plus en plus résistants aux antibiotiques qui nous sont prescrits.

Quel est l’intérêt de les détecter et de les surveiller ?

L’ONU a déclaré que cette augmentation de la résistance aux antibiotiques constituait une urgence sanitaire mondiale. Selon elles, elle pourrait entraîner la mort de 10 millions de personnes d’ici 2050. Des études scientifiques ont montré que la surveillance des antibiotiques dans l’environnement pourrait contribuer à préserver la santé de nos écosystèmes en

Réduire la propagation et l’évolution des bactéries résistantes aux antibiotiques.
Traiter le risque pour la vie aquatique et les autres organismes.
Surveiller l’utilisation et la résistance des antibiotiques par l’homme.

Qu’est-ce que c’est ?

Les pesticides sont beaucoup utilisés en agriculture pour lutter contre les parasites, les mauvaises herbes et les maladies afin de protéger les plantes et les cultures. Voici des exemples courants de pesticides :

  • Insecticides
  • Fongicides
  • Herbicides
  • Molluscicides
  • Régulateurs de croissance des plantes
Quels sont leurs effets sur nous et sur l’environnement ?

Bien qu’utilisés pour la protection des plantes et utilisés sur terre, ces composés finissent par se retrouver dans notre écosystème aquatique, comme les rivières, les lacs, les étangs et même l’océan. Cette contamination de l’eau entraîne la mort de la vie aquatique et déséquilibre des écosystèmes entiers. Les pesticides s’infiltrent également dans les eaux souterraines et les réserves d’eau potable, ce qui les rend impropres à la consommation humaine. Plusieurs pesticides ont été liés au cancer, à la maladie d’Alzheimer, au TDAH et à des anomalies congénitales.

Quelle est l’importance de leur détection et de leur surveillance ?

Pour garantir la protection des écosystèmes aquatiques et la non-contamination des réserves d’eau potable, la surveillance et la réglementation des pesticides sont essentielles. Pour évaluer la propagation de ces composés dans l’environnement, une cartographie et une surveillance continue en temps réel sont nécessaires. C’est là que les méthodes d’analyse au point de besoin sont nécessaires.

Comment utiliser le CBD

Le CBD

Pourquoi faut-il aller doucement et lentement avec le CBD ?

Parce que certaines personnes sont très sensibles aux composés du cannabis. Il y a des individus qui bénéficient de doses ridiculement faibles. Des incréments plus faibles permettent un dosage plus précis, garantissant que vous ne ressentirez aucun effet secondaire en dehors de ses bienfaits.

Huile de CBD ou crème de CBD : Laquelle dois-je utiliser en cas de douleur ?
Une douleur à la jambe peut vous amener à penser que l’application de la crème CBD sur la zone affectée donnera de meilleurs résultats que l’ingestion d’huile CBD.

Eh bien, ce n’est pas vraiment le cas.

L’utilisation de topiques à base de CBD sur les zones douloureuses est une bonne option si la douleur est superficielle. L’utilisation de produits topiques à base de CBD sur les zones douloureuses est une bonne option si la douleur est superficielle. Les crèmes topiques au CBD ne fonctionnent que sur les structures anatomiques situées jusqu’à un centimètre sous la peau.

Et lorsque vous luttez contre une inflammation articulaire ou des douleurs musculaires, le problème est probablement plus complexe que cela.

Les produits topiques à base de CBD nécessitent généralement une application généreuse sur la zone affectée. Si vous avez la main généreuse avec les crèmes, il y a des chances qu’une partie pénètre la peau jusqu’aux muscles.

Cela ne signifie pas que vous ne devez pas utiliser de produits topiques. En fait, ils constituent un excellent complément à l’huile de CBD car ils abordent le problème sous un angle légèrement différent.

Comment déterminer une huile de CBD de haute qualité

Si vous essayez pour la première fois un nouveau produit pour votre bien-être ou vos symptômes, vous voulez vous assurer qu’il est de la meilleure qualité possible.

Voici les critères d’achat les plus importants :

La source
La source du CBD est primordiale pour la qualité du produit final. Les plantes de chanvre sont des bioaccumulateurs, ce qui signifie qu’elles absorbent toutes les substances du sol dans lequel elles ont été plantées, y compris les bonnes et les mauvaises substances.

S’il est cultivé dans un sol fertile, sans pesticides ni autres produits chimiques toxiques, le chanvre aura une teneur élevée en CBD et en nutriments. Il sera également exempt de contaminants. C’est pourquoi il est important de choisir des entreprises qui fabriquent leurs produits à partir de chanvre biologique.

Puissance
C’est le deuxième facteur le plus important à prendre en compte lors de l’achat d’une huile de CBD contre la douleur. La puissance vous indique la quantité de CBD contenue dans la bouteille, ainsi que dans chaque millilitre d’huile.

Recherchez des marques qui vendent de l’huile de CBD dans un large éventail de concentrations. Ainsi, vous serez en mesure de choisir l’option la plus efficace, tant en termes d’effets que de budget.

N’oubliez pas qu’une puissance plus élevée ne signifie pas que l’huile fonctionnera mieux pour vous. Si un flacon de 250 mg suffit à soulager votre douleur, il n’est pas nécessaire de chercher des options plus puissantes.

Méthode d’extraction
L’extraction consiste à extraire le CBD et d’autres composés de la plante à l’aide d’un solvant. L’étalon-or de la fabrication des produits à base de CBD est l’extraction au CO2.

Le CO2 est utilisé comme un solvant qui passe de l’état gazeux à l’état liquide, pénétrant dans la plante et en extrayant les cannabinoïdes. Le CO2 finit par se dissiper, laissant derrière lui un extrait huileux et visqueux.

Les méthodes d’extraction alternatives comprennent l’huile d’olive ou l’alcool (teintures). Tenez-vous à l’écart de l’huile de CBD fabriquée avec du butane, car ce solvant est difficile à utiliser et peut laisser des résidus toxiques au fond de votre huile s’il n’est pas manipulé correctement.

Tests effectués par des tiers
Les entreprises de CBD peuvent envoyer des échantillons de leurs produits à des laboratoires indépendants pour en analyser le contenu.

Ces laboratoires vérifient la puissance du CBD et recherchent les contaminants courants dans les produits finis. Avant que l’huile de CBD n’arrive sur les étagères, l’entreprise doit s’assurer qu’il n’y a pas d’incohérence dans les niveaux de concentration et de pureté du CBD.

Les tests effectués par des tiers sont le seul moyen de confirmer que vous obtenez exactement ce que vous achetez. La plupart des entreprises réputées affichent les rapports de laboratoire sur leur site Web.

Où acheter de l’huile de CBD
Il est assez facile de trouver de l’huile de CBD à vendre de nos jours, car le marché est en pleine croissance et de nouvelles entreprises de CBD apparaissent chaque mois. Vous pouvez obtenir votre huile de CBD en ligne ou l’acheter dans l’un des dispensaires locaux de votre État.

Nous vous déconseillons les magasins de coiffure, les magasins d’alimentation et autres magasins de bric et de broc, car ils proposent généralement des produits trop chers dont la qualité laisse à désirer.

L’achat d’huile de CBD en ligne vous donne accès à une plus large gamme de produits, à des offres saisonnières intéressantes et à d’autres avantages pour les clients enregistrés.

Vous pouvez facilement vérifier la crédibilité de votre vendeur potentiel en lisant simplement comment il fabrique ses produits, en vérifiant les certificats d’analyse, ou en consultant les avis d’autres clients et les évaluations sur les sites Web consacrés au CBD.

Les différents types de UFHI

UFHI

Quels sont les différents types d’UFHI ?

Il existe deux types de HIFU : les HIFU macrofocalisés et les HIFU microfocalisés.

Les HIFU macrofocalisés sont généralement utilisés pour éliminer les tissus indésirables tels que la graisse sur le visage ou le corps.
Les HIFU microfocalisés n’endommagent ou n’enlèvent que de très petites colonnes de tissus cutanés, dans le but principal de contracter les couches cibles et de stimuler le collagène.
Toutefois, certaines marques ne disposent que de l’une ou l’autre de ces technologies, ce qui en limite l’application.

Quels sont les avantages d’un traitement HIFU à Singapour ?

Comme mentionné ci-dessus, les HIFU sont non invasifs. Ils peuvent resserrer la peau à différents niveaux sans endommager la surface. Le traitement de l’affaissement du visage est un exemple de cette force des HIFU. Le relâchement du visage peut se produire dans de nombreuses couches, depuis les ligaments de maintien profonds jusqu’aux fibres rétinaculaires dans les compartiments graisseux et la peau.
Un effet involontaire agréable du traitement par UFHI est que les patients font souvent remarquer que leur teint s’améliore et que la pigmentation de la peau semble plus claire[3]. Cela est dû au fait que le traitement stimule les facteurs de croissance dans les couches profondes de la peau, ce qui entraîne une croissance du collagène et un rajeunissement général de la peau.

Que se passe-t-il pendant un traitement HIFU ?
Des transducteurs ultrasonores spéciaux dirigent l’énergie ultrasonore vers un petit point focal où des températures élevées provoquent la coagulation des tissus.
À l’instar de l’imagerie médicale, le faisceau focalisé d’énergie ultrasonore peut traverser la peau de manière inoffensive, ce qui permet au point focal de cibler des tissus plus profonds, comme les couches de graisse ou de muscle, où les protéines autour du point focal atteignent plus de 65 °C et sont dénaturées presque instantanément.
En ciblant l’énergie ultrasonore hautement focalisée à différentes profondeurs dans les tissus dermiques et sous-dermiques, les HIFU provoquent des points de coagulation thermique discrets tout en épargnant les tissus adjacents non ciblés.
Le resserrement des différentes profondeurs permet de raidir différents tissus relâchés, des ligaments affaissés aux zones graisseuses pendantes, en passant par la laxité cutanée et les rides.

En quoi les UFHI sont-ils différents des autres procédures non chirurgicales de raffermissement de la peau ?

Le principal avantage du traitement HIFU est qu’il est “aveugle aux couleurs” et qu’il peut resserrer les tissus à des profondeurs prédéterminées et spécifiques. Cela est vrai quel que soit votre type ou votre couleur de peau. Même si les traitements esthétiques HIFU ont un léger effet immédiat, les résultats à long terme sont visiblement perceptibles lorsqu’ils sont utilisés de manière appropriée.

Comparez cela au resserrement de la peau par radiofréquence, qui dépend fortement de la capacité de la peau de chaque individu à conduire l’électricité (impédance cutanée). L’impédance de la peau varie d’une personne à l’autre.

Selon le type de laser utilisé, le resserrement de la peau au laser peut dépendre du type ou de la couleur de la peau de l’individu.

Combien de temps faut-il pour voir les résultats d’un traitement UFHI ?
Vous constaterez de légers résultats juste après le traitement, principalement un léger gonflement et un resserrement immédiats. Le résultat positif complet du traitement apparaît après 2 à 3 mois. Cela s’explique par le fait que les fibres de collagène mettent du temps à mûrir.

Voici quelques résultats visibles à long terme :

  • Une peau plus ferme et moins flasque
  • Des contours du visage plus lisses
  • des rides et des pores moins marqués
  • une peau plus lumineuse.

Combien de temps durent les résultats des UFHI ?
Les résultats ne sont pas permanents, mais ils peuvent durer de nombreuses années.

Votre peau vieillira et la gravité la tirera vers le bas, annulant ainsi les bienfaits des UFHI. Cependant, le collagène synthétisé par votre propre corps reste présent pendant des années, même après un seul traitement. Vous pouvez maintenir et améliorer ces résultats en effectuant des traitements annuels.

Les HIFU sont-ils considérés comme sûrs ?
Les appareils esthétiques HIFU sont considérés comme des équipements médicaux et ne doivent être utilisés que dans des centres médicaux agréés. Il existe un large éventail de marques à Singapour en raison de l’intérêt suscité par les traitements HIFU, de sorte que tous les traitements HIFU n’offrent pas la même sécurité ou efficacité.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que des cas présentant des effets secondaires négatifs graves concernent parfois les machines les plus performantes et les plus réputées. Ces effets secondaires sont dus à une utilisation inappropriée de l’appareil et à une mauvaise technique. L’expérience du médecin est donc extrêmement importante !

La chirurgie des paupières

La chirurgie

CHIRURGIE COMBINÉE DES PAUPIÈRES SUPÉRIEURES

Si le pli de la paupière supérieure et le sourcil sont lourds, vous pouvez être candidat à une chirurgie combinée des paupières supérieures et à un lifting frontal endoscopique. Le lifting frontal endoscopique est également connu sous le nom de lifting frontal à petite incision. L’avantage de cette approche est une guérison rapide. En à peu près le temps nécessaire à la guérison d’une chirurgie des paupières supérieures, vous pouvez également vous remettre d’un lifting frontal. La chirurgie combinée est extrêmement utile pour éviter d’étendre l’incision de la blépharoplastie supérieure dans la zone de la patte d’oie. Les incisions pour le lifting frontal endoscopique sont dissimulées derrière la ligne des cheveux.

OÙ L’INTERVENTION SERA-T-ELLE PRATIQUÉE ?
On pratique son intervention en deux endroits. Pour la plupart des patients, il opère dans les salles d’opération privées, ultramodernes et accréditées qui font partie de son magnifique cabinet. L’autre endroit où il pratique la chirurgie est le centre de chirurgie. En général, ce centre est utilisé pour les patients qui veulent une chirurgie esthétique mais qui ont des problèmes de santé plus importants. Pour les autres, ils apprécient le caractère abordable et pratique du centre de chirurgie situé dans le cabinet. Tous les chirurgiens ne disposent pas de leur propre salle d’opération accréditée. Ils peuvent vous pousser à subir votre chirurgie des paupières sous simple anesthésie locale dans une salle d’opération non accréditée. Cela peut ne pas vous convenir.

La plupart des patients bénéficient d’un certain degré de sédation, même si elle est brève, pour rendre la chirurgie confortable. Si la sédation n’est pas disponible, vous serez plus conscient du travail qui est effectué et de l’injection d’anesthésique local. La plupart peuvent tolérer cet inconfort, mais il est tellement plus agréable d’être correctement sédaté. Votre confort et votre sécurité sont notre première préoccupation. En outre, la certification du centre de chirurgie vous assure que les normes d’assurance qualité appropriées sont respectées dans tous les aspects de vos soins chirurgicaux. On est très fier des normes de qualité appliquées par son cabinet et son centre de chirurgie. Demandez une visite lorsque vous vous rendrez au cabinet. Il y a très peu de centres qui sont aussi propres et modernes que le bureau et le centre de chirurgie plastique.

CONSEILS POUR LA RÉCUPÉRATION

Notre équipe discuteront également avec vous, avant l’opération, de ce dont vous avez besoin pour votre rétablissement. Ce point est très important. Les personnes qui viennent de l’extérieur de la ville peuvent avoir besoin d’une infirmière de nuit pour une ou deux nuits ou, dans certains cas, un hôpital de convalescence sera recommandé. Pour les personnes qui voyagent avec des proches, dans la plupart des cas, un membre de la famille peut faire office d’infirmière de nuit. Les personnes qui vivent dans la région ont la possibilité de se rétablir chez elles, mais dans certains cas, il peut être judicieux de rester à proximité du bureau pour la première ou les deux premières nuits. Ce sont des détails qui seront discutés avec vous en fonction de votre situation et de la nature exacte de la chirurgie prévue.

MEILLEUR CHIRURGIEN ESTHÉTIQUE DES PAUPIÈRES
Votre chirurgie des paupières peut servir de tremplin pour devenir la meilleure version possible de vous-même, et vous pouvez faire le premier pas en appelant pour programmer votre consultation personnelle avec votre.

Quels sont les meilleurs moteurs de recherches

 

meilleurs moteurs de recherches

S’il est vrai que, parmi les moteurs de recherche, Google est le plus utilisé, on oublie souvent que l’homme ne vit pas seulement de Google. Il existe d’innombrables moteurs de recherche qui tentent de rivaliser avec le géant américain. Pour cette raison, nous vous présentons les moteurs de recherche les plus utilisés aujourd’hui.

Il est vrai qu’au niveau mondial, aucun n’approche le succès de Google, mais il existe des moteurs comme Baidu ou Yandex dont l’accueil dans certains pays est nettement supérieur à celui de Google. Que vous soyez un propriétaire de commerce électronique, un professionnel du marketing ou un simple utilisateur, vous souhaitez peut-être connaître la diversité des moteurs de recherche au-delà de Google.

Quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés aujourd’hui ?

Statcounter présente périodiquement les classements des moteurs de recherche les plus utilisés dans le monde ou dans différents pays. Voyons quels sont ces moteurs de recherche et à quoi ils ressemblent (données de septembre 2020).

1. Google, le principal moteur de recherche mondial

Comme nous l’avons déjà vu, il n’existe actuellement aucun moteur de recherche dans le monde qui puisse rivaliser avec Google. Selon Statcounter, il détient 92,05% du marché. Sa grande popularité en fait l’un des moteurs de recherche les plus utilisés par les professionnels du marketing en ligne, les sites Web, le commerce électronique, etc.

Son puissant algorithme est à l’origine de nombreux maux de tête pour ceux qui, cherchant à le démêler, s’efforcent de faire remonter leurs sites web dans les pages de résultats. Ses mises à jour, tant au niveau de l’algorithme que de la conception, sont constantes.

Cependant, son énorme popularité peut aussi être un point négatif, car la concurrence pour le positionnement organique ou payant devient énorme. Apparaître dans les premières positions de la page de résultats n’est pas du tout facile, car cela implique des efforts et des ressources coûteux.

2. Bing

Bien qu’il soit loin derrière Google, avec une part de marché de 2,83%, selon Statcounter, c’est le moteur de recherche qui s’en rapproche le plus. Si nous pouvions nommer un des moteurs de recherche comme son concurrent direct, ce serait Bing. Il reçoit environ 12 milliards de recherches mensuelles et est présent dans un grand nombre de pays, notamment dans les pays anglophones et hispanophones.

Bing est l’un des moteurs de recherche les plus populaires au monde. Il est la propriété de Microsoft et peut être intégré à Microsoft Office Outlook, etc. Les assistants vocaux comme Cortana ou Alexa et d’autres moteurs de recherche sont alimentés par les recherches Bing. En outre, elle propose un programme de récompenses dans le cadre duquel vous pouvez gagner des points en interagissant avec la plateforme, ce qui vous permettra de recevoir des cadeaux.

3. Yahoo !

À 25 ans et avec 1,65 % du marché mondial, Yahoo ! est toujours l’un des moteurs de recherche les plus utilisés au monde. S’il est vrai qu’il n’est plus le géant de l’internet qu’il était au début des années 90, étant à ce stade le pionnier et plus important que Google, la vérité est qu’il occupe toujours une place prépondérante dans le réseau. Elle propose des services tels que : Yahoo Answers (questions et réponses de Yahoo, toujours très bien positionnées lors d’une recherche sur Google, par exemple), Yahoo Finance (informations financières), Yahoo Weather (prévisions météo), etc.

Yahoo ! a voulu être beaucoup de choses, d’un portail d’actualités, d’une messagerie électronique, à un agrégateur financier, ce qui a conduit à une série de changements tout au long de sa vie. Actuellement, il s’agit de l’un des moteurs de recherche alimenté par les recherches Bing, les résultats ne seront donc pas très différents du précédent.

4. Baidu

La Chine est l’un de ces pays où Google ne domine pas le marché. Baidu est, sans aucun doute, le moteur de recherche le plus utilisé dans ce pays, suivi de loin par Sogou et Housou. Si votre marché se situe en Chine, il est essentiel que vous preniez en compte ce moteur de recherche.

À bien des égards, il est très similaire à Google, bien qu’il soit en chinois mandarin. Les heurts que l’entreprise américaine a rencontrés avec le gouvernement et les politiques de ce pays, ont conduit à l’échec de celle-ci dans sa tentative d’entrer sur le marché chinois.

Alors que sur le marché mondial, Baidu représente 0,98%, sur le marché chinois, il représente 71,13%. Malgré la censure et les restrictions imposées au moteur de recherche par les politiques chinoises, presque tout le monde semble utiliser Baidu en Chine.

5. Yandex

La Russie utilise également son propre moteur de recherche : Yandex. C’est le moteur de recherche le plus utilisé dans ce pays. Il détient 0,76 % du marché mondial, avec une audience de plus de 12 millions d’utilisateurs de Russie et d’autres pays comme l’Ukraine, le Kazakhstan, etc. Il peut être utilisé en anglais ainsi qu’en russe et dans d’autres langues.

Le succès de Yandex en Russie est peut-être dû en partie à l’importance accordée, dès le départ, à l’alphabet cyrillique complexe. Yandex s’est étendu à d’autres pays, comme la Turquie, où nombre de ses services sont bien accueillis par les utilisateurs.

Avec près de 30 millions d’utilisateurs par mois, des dépenses en matière d’innovation, ainsi que sa présence dans de nombreux pays de l’ancienne Union soviétique, on ne peut lui refuser la place parmi les meilleurs moteurs de recherche actuels. Encore une fois, si vous gérez un commerce électronique ou toute autre entreprise et que vous souhaitez être présent en Russie, n’oubliez pas Yandex.

6. DuckDuckGo

Si vous souhaitez protéger votre vie privée, DuckDuckGo est le moteur de recherche que vous recherchiez. Ce moteur de recherche américain ne vous suit pas en tant qu’utilisateur, ne stocke pas vos informations et ne les partage pas avec des tiers. Ainsi, les publicités qui vous suivent sur Internet lorsque vous cherchez des informations sur votre prochain achat disparaîtront instantanément.

Open source et détenant 0,53 % du marché mondial, DuckDuckGo compte environ 62 millions de recherches par jour, ce qui en fait le sixième moteur de recherche le plus utilisé au monde. Le fait qu’il ne suive pas vos données de recherche signifie qu’il ne présente pas de résultats personnalisés, mais sera le même pour vous et votre voisin, qu’il soit ou non obsédé par les photos de chatons.

D’autres moteurs de recherche…

La vérité est que la liste ne s’arrête pas là, il existe un nombre infini de moteurs de recherche comme Ask, Naver, Ecosia, AOL, Startpage, MetaGer, etc.

Bien que beaucoup d’entre eux soient loin d’être les moteurs de recherche les plus utilisés au monde, il semble intéressant de jeter un coup d’œil à leurs fonctionnalités, leurs caractéristiques et leur apparence ; d’observer, en somme, la variété des possibilités dont disposent les utilisateurs lorsqu’ils surfent sur le net.

Conséquence de la désinstitutionnalisation

désinstitutionnalisation

La désinstitutionnalisation des services sociaux : l’absence de discussion

La Convention interdit clairement l’institutionnalisation forcée des personnes handicapées, quelle que soit l’étendue de leur handicap. La désinstitutionnalisation des services sociaux est définie dans la Convention comme un droit légal essentiel des bénéficiaires de services sociaux au meilleur état de santé physique et mentale possible. Le processus de désinstitutionnalisation est en cours dans les pays de l’UE depuis les années 1970. En République slovaque, comme dans d’autres pays post-communistes, la question du traitement des droits de l’homme des personnes handicapées et de la transformation des services sociaux a été abordée avec un retard de plusieurs décennies par rapport aux autres pays de l’Union européenne. En 2011, le gouvernement a adopté une stratégie de désinstitutionnalisation des services sociaux afin de favoriser la prise en charge sociale en République slovaque (stratégie de désinstitutionnalisation du système de services sociaux et de prise en charge alternative des enfants en Slovaquie). Il s’agit en fait d’une déclaration politique qui souligne le caractère essentiel de la désinstitutionalisation, résume les récents développements de la stratégie de l’Union européenne, et décrit l’état actuel des services sociaux et de la garde d’enfants. La stratégie a été développée dans le Plan d’action national, où ce plan prévoit la transition de l’aide sociale institutionnelle à l’aide sociale de proximité entre les années 2012 et 2015 (le Plan d’action national pour la transition de l’aide institutionnelle à l’aide sociale de proximité dans le système de services sociaux (2012-2015). Plusieurs centres de services sociaux ont été sélectionnés par les services gouvernementaux pour un projet pilote de désinstitutionnalisation. Ces centres sont censés passer par le processus de transformation sans considération préalable quant à l’impact de ce processus sur les bénéficiaires des services sociaux, sur leurs familles ou sur le personnel employé par ces centres. Le terme de désinstitutionnalisation est souvent compris de manière simpliste comme la fermeture de grandes installations résidentielles de services sociaux (centre de santé et centre social) et leur transformation en une institution d’une capacité maximale de 40 personnes.

Le processus de transformation des soins en institution

Le processus de transformation des soins en institution s’accompagne d’un certain nombre de problèmes graves. Il s’agit d’un processus long et complexe dans lequel il n’existe aucune instruction générale et claire sur la manière de transformer les soins en institution en soins de proximité. Chaque pays doit trouver sa propre variante de soins de proximité et élaborer une stratégie de transformation des soins en institution en prenant soigneusement en considération tous les risques associés à ce processus et en tenant compte des spécificités des divers groupes de citoyens handicapés. Pour préparer la réforme des soins de longue durée, il est important de clarifier les concepts de base et d’identifier la nature et l’essence du processus, ses aspects positifs, ses problèmes et ses risques. Alors qu’au niveau européen, il y a beaucoup de débats sur ce que doit être une transformation des services sociaux, dans le contexte slovaque, il s’agit d’un domaine totalement inexploré avec des conséquences majeures pour l’existence et la vie des personnes qui dépendent des soins. La littérature manque d’élaboration sur ces questions, d’analyse conceptuelle et de recherche comparative et empirique. L’un des principaux problèmes de la transformation du processus de soins en institution est qu’il n’existe pas de concept clairement défini d’institution. En théorie, les institutions sont analysées en fonction de leur évolution historique, de leur structure et de leur caractère, ainsi que de leur fonction sociale. L’une des significations les plus citées a été formulée par D. North en 1991. Le terme institution fait référence aux procédures standard établies pour organiser l’interaction politique, économique et sociale. Elles consistent en des règles informelles (coutumes, traditions et codes de conduite) ainsi qu’en des règles formelles (par exemple des lois). Par exemple, les institutions économiques déterminent comment les ressources matérielles sont distribuées et produites dans la culture pour assurer un certain niveau de prospérité. Les institutions politiques réglementent la vie publique. Dans les conditions d’une société moderne, il existe un type spécial d’institutions qui, pendant une période plus ou moins longue de la vie, affectent des groupes de citoyens spécifiquement définis. Ces institutions comprennent les prisons ou les services sociaux pour les personnes handicapées. Ces institutions sont, par nature, différentes de la vie ordinaire dans la communauté. Une caractéristique commune de ces institutions est de regrouper sous un même toit des activités telles que le logement, le travail et les loisirs, qui, dans les sociétés modernes, sont généralement menées séparément et dans des lieux différents. Non seulement toutes ces activités sont exercées dans un seul domaine, mais elles sont en outre réalisées selon un plan bien défini et strictement respecté par tous.

La désinstitutionnalisation des services sociaux

La désinstitutionnalisation

Un autre problème sérieux est lié à la question de la désinstitutionnalisation des services

Un autre problème sérieux est lié à la question de la désinstitutionnalisation des services sociaux – le problème du renforcement des compétences des personnes dépendantes de l’assistance d’une autre personne, afin que chaque individu puisse choisir pour lui-même la manière la plus efficace et la plus appropriée de garantir ses besoins. Plusieurs enquêtes  confirment depuis longtemps la situation de pauvreté, voire de revenu critique et de sécurité financière des personnes âgées et des personnes handicapées ; ainsi, pour une partie importante de cette population, les services sociaux deviennent indisponibles. L’inaccessibilité financière des services sociaux et leur capacité insuffisante sont explicitement mentionnées comme l’un des plus grands défis par un dixième des personnes âgées. Dans le même temps, les services sociaux sont définis comme des services d’intérêt général. Cela implique une orientation politique qui va au-delà des intérêts d’un groupe. En d’autres termes, il contribue à l’amélioration de l’égalité sociale et à la réduction de l’exclusion sociale et de l’isolement. Cette tâche doit être remplie par quatre exigences : l’accès universel, le caractère abordable, la justice et la qualité des services sociaux. La disponibilité générale est obligée d’offrir des services définis selon des conditions précises, y compris une couverture territoriale complète et des prix abordables pour toutes les personnes. Le caractère abordable des services d’intérêt général est défini par référence à la structure des revenus, au coût de la vie, à la structure du panier de consommation et à d’autres critères dans un État particulier. Selon la conception des services sociaux en tant que services d’intérêt général, il incombe au pouvoir étatique de déterminer comment satisfaire à ces exigences. L’État peut imposer une variété de moyens pour garantir l’obligation de fournir des services abordables aux groupes à faibles revenus, par le biais de contrôles des prix, en fournissant la contribution d’adresse pour les soins et autres. Le principe d’accessibilité financière peut dans certains cas signifier que pour tout le monde ou pour un groupe vulnérable spécifique, le service est gratuit et l’État paie une perte au prestataire.

L’inclusion sociale des personnes handicapées

L’inclusion sociale des personnes handicapées permet également d’éviter les attitudes négatives et les préjugés de la majorité de la société à leur égard, ainsi qu’à l’égard des personnes âgées. En outre, on peut observer la forme de désintérêt de la société pour ces personnes exclues socialement, un signe de tête inacceptable à l’inutilité d’un grand groupe de personnes qui sont devenues un fardeau social. La négation de leur unicité et de leur particularité humaine renforce l’application de soins institutionnels uniformes avec une pseudo-individualisation formelle. La désinstitutionnalisation est généralement considérée comme un projet social trop utopique ou un vœu pieux, en particulier pour les personnes souffrant d’un large éventail de handicaps. Les projets de transformation sont généralement axés uniquement sur les personnes souffrant d’une forme légère ou modérée de handicap. Les personnes souffrant de handicaps graves ou ayant des besoins plus complexes sont exclues de ce processus. L’idée que ce groupe de personnes a besoin de soins continus dans des établissements institutionnels prévaut. Il en résulte que dans ces institutions, il reste un petit personnel avec un grand nombre de personnes gravement handicapées. L’hypothèse selon laquelle les soins en institution sont une option plus sûre pour ces personnes a été remise en question par de nombreux rapports et cas rendus publics qui justifient les cas fréquents de mauvais traitements des bénéficiaires et la mauvaise qualité des soins dans ces établissements. Cette situation peut être attribuée à l’absence de mécanismes de protection qui empêcheraient le criminel d’agir, et au fait que les personnes gravement handicapées ne sont pas en mesure d’obtenir elles-mêmes une aide et un soutien. Les besoins des bénéficiaires doivent également être pris en compte, et un système de soutien opérationnel pour ces personnes doit être mis en place.