Alarmes anti intrusion

Note ce post

Alarmes anti-intrusion : les types
Câblé ou sans fil, avec des systèmes de détection de contact magnétique, avec des capteurs infrarouges ou à ultrasons : le choix est très large. Les unités de contrôle, les sirènes de dissuasion et les caméras de vidéosurveillance sont toutes d’excellentes solutions, mais il est important de relier l’alarme antivol à la police.

Voyons en détail les différents types de ces systèmes de sécurité :

La vidéosurveillance offre une plus grande sécurité et permet de contrôler plusieurs zones simultanément : les caméras sont connectées et coordonnées par logiciel ;
Les systèmes infrarouges, par contre, sont un peu moins chers. La technologie infrarouge permet de détecter les mouvements de la main gauche dans les zones surveillées et d’avertir au moyen d’un avertisseur sonore. Le système peut être activé ou désactivé selon les besoins ;
Le système d’alarme sans fil se compose de l’unité d’alarme qui gère le système anti-intrusion et ne nécessite pas de câbles, car les différents composants de l’alarme communiquent entre eux par ondes électromagnétiques, par voie aérienne. L’alimentation des différents appareils est assurée par des piles longue durée. Le système fonctionne également en cas de pannes prolongées ou de pannes de courant.
Les coûts de cette alarme antivol sont faibles, même en ce qui concerne l’installation, car il n’y a pas de frais de maçonnerie pour le passage des câbles. La limite est que le fonctionnement par voie hertzienne peut provoquer des dysfonctionnements dus aux interférences radio, même si les alarmes actuelles sont de plus en plus fiables de ce point de vue ;
Les systèmes à contacts magnétiques ne sont installés qu’aux points d’accès de la maison : portes, fenêtres et autres points critiques. Ces capteurs magnétiques fonctionnent comme un interrupteur : dès que le voleur tente d’y accéder, ils activent l’alarme.
Rappelons toutefois que pour de nombreux types de systèmes, il s’agit d’allégements fiscaux : le bonus fiscal pour la rénovation d’un bâtiment comprend les frais de protection et de sécurité, y compris ceux liés à l’installation d’un système d’alarme pour intrusion et de vidéosurveillance, et est déductible à 50% jusqu’à la fin de l’exercice.

Innovation et sécurité

Certains systèmes de protection, que vous pouvez contrôler depuis votre smartphone, allument les lumières de la maison en votre absence, dans le but de simuler la présence de ses habitants. Vous pouvez également opter pour un ensemble de contrôle, toujours gérable à partir d’un appareil mobile, qui envoie des images à votre téléphone portable, montrant ce qui se passe devant votre porte (ou pour les capteurs anti-intrusion qui vous avertissent si vous ouvrez portes et fenêtres).

Allant plus loin, nous arrivons à la domotique : des appareils très évolués qui vous permettent de gérer confortablement votre maison en augmentant la qualité de vie.

Systèmes de sécurité : ne pas négliger le jardin

Grand ou petit, c’est un point d’accès à votre maison et, en tant que tel, il doit être protégé contre toute intention malveillante. Le système infrarouge émet des ondes invisibles qui, une fois traversées, déclenchent l’alarme : c’est généralement un système largement utilisé pour les espaces extérieurs.

Vous pouvez alors choisir une alarme antivol à installer sous le plancher, puis invisible, qui est activée par les vibrations des marches ou, encore une fois, des capteurs qui sont appliqués sur les clôtures ou les murs.

Pour les très grands espaces extérieurs, enfin, il existe des barrières hyperfréquences qui utilisent des fréquences électromagnétiques.

Contrôle d’accès

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *