Questions sur le rachat de crédit

le rachat de crédit

Refinancement de votre prêt automobile

Tout comme pour un prêt immobilier, vous pouvez refinancer un prêt automobile, et il existe de nombreuses bonnes raisons de le faire. L’une des meilleures raisons d’envisager au moins un refinancement est si vous pensez que vous n’avez pas obtenu un bon prix pour votre prêt. Vous pouvez comparer votre prêt à celui d’autres prêteurs automobiles pour voir si vous pouvez obtenir une meilleure offre. Une étude récente montre que de nombreux consommateurs refinancent leur prêt automobile peu après avoir obtenu le prêt initial et qu’ils économisent ainsi une somme d’argent considérable.

Dans de nombreux cas, les consommateurs doivent accepter un financement du constructeur pour pouvoir profiter des offres de remise en argent. Refinancez l’affaire dès que le contrat vous le permet, et vous aurez le meilleur des deux mondes : un taux d’intérêt abordable et la remise.

« Nous avons constaté que certains consommateurs, en particulier ceux qui souhaitent profiter des programmes de fidélité et des options groupées, refinanceront leur prêt un jour ou deux après l’achat initial », a déclaré Brian Landau, vice-président senior et responsable du secteur automobile. « Les consommateurs qui pourraient payer un taux d’intérêt un peu plus élevé sur les prêts qu’ils ont obtenus par l’intermédiaire de la concession pourraient constater que le refinancement peut faire baisser ces taux d’intérêt ou prolonger la durée du prêt – en d’autres termes, aider ces mêmes consommateurs à gérer leurs flux de trésorerie mensuels ».

L’étude a indiqué que le refinancement d’un prêt automobile moyen permet aux clients d’économiser 2,4 % par rapport à leur taux d’intérêt initial. Cela se traduit par une économie moyenne de 52 dollars par mois sur un prêt moyen pour une voiture neuve.

Seuls 40 % des consommateurs savent réellement qu’ils peuvent se refinancer.

Une autre raison de refinancement est si votre score de crédit s’est considérablement amélioré depuis que vous avez contracté le prêt. Après un an de paiements ponctuels, votre score de crédit aura probablement augmenté, et vous pourrez présenter aux prêteurs une preuve d’un an que vous payez comme convenu.

Que se passe-t-il si je ne peux pas payer ma voiture ?

Il arrive parfois que des événements de la vie rendent impossible le paiement de votre voiture. Qu’il s’agisse de factures médicales, de la perte d’un emploi ou d’une autre calamité qui resserre vos finances, il existe plusieurs moyens d’éviter que votre voiture soit saisie et que votre crédit soit anéanti.

Si la valeur de votre véhicule est supérieure au solde du prêt, vous devriez envisager de le vendre et de rembourser le prêt avant de manquer des paiements. Vous pouvez alors louer un véhicule avec des mensualités peu élevées ou trouver une voiture d’occasion bon marché.

Contactez votre prêteur avant de vous mettre dans le pétrin. Si vous avez d’excellents antécédents de paiement jusque-là, il pourra peut-être refinancer la voiture à un taux plus bas ou à plus long terme pour réduire vos mensualités. Vous aurez plus de chances de trouver un lien personnel avec un petit prêteur qu’avec les grands prêteurs. Certains prêteurs ont même mis en place des programmes d’abstention de paiement pour aider les clients en difficulté financière. La mise en place d’un plan pré-approuvé avant que vous ne manquiez des paiements peut vous éviter d’être signalé aux bureaux de crédit pour retard de paiement.

Les banques et les autres prêteurs ne veulent vraiment pas avoir à reprendre votre voiture. C’est coûteux, cela détruit la relation qu’ils ont avec vous en tant que client et cela prend beaucoup de temps. La plupart des établissements financiers préfèrent travailler avec vous pour trouver une solution à l’amiable.

Certains prêteurs vous permettent de faire racheter votre prêt (ou votre crédit-bail) par quelqu’un d’autre. Mais avant d’envisager cette voie, vous voudrez voir les documents qui indiquent que c’est autorisé.

Si vous n’avez plus d’options et que votre voiture va être reprise, il est préférable de coopérer avec le prêteur. Les intérêts continueront à courir sur le prêt jusqu’à ce qu’il récupère la voiture et la revende, donc plus vite il l’aura, moins les intérêts seront élevés. En la restituant au prêteur, vous pouvez l’aider à éviter une grande partie des frais de reprise de possession de la voiture, qui peuvent s’ajouter au solde du prêt dont vous êtes responsable. Si le solde du prêt est supérieur à la valeur de la voiture, vous serez probablement toujours responsable du solde restant dû, plus les frais de recouvrement.

 

Pour en savoir plus :

  1. https://www.credit-conseil.ch/fr/rachat-credit.html
  2. www.meilleurtaux.com
  3. www.top-bank.ch
  4. www.milenia.ch
  5. www.moneyland.ch
  6. www.credit-now.ch
  7. www.ciasa.ch

Faire une demande de prêt

demande de pret

La demande d’un prêt bancaire implique bien plus que de remplir une demande et de prier. Vous devez notamment tenir compte de l’état de vos comptes personnels et professionnels. Vous devez réfléchir à la manière dont vous allez rembourser le prêt et au montant dont vous avez réellement besoin. Voici quelques-unes des questions clés que vous devriez vous poser avant de postuler

1. ai-je des chances d’être admissible au prêt ?

Si vous demandez un prêt que vous n’obtiendrez pas, vous ne ferez que nuire à votre crédit (tout comme si vous vous voyez refuser une carte de crédit).

Si vous essuyez un refus, la prochaine banque vous considérera comme un risque, déclare un consultant en affaires. On suggère de demander aux prêteurs quelles sont leurs exigences en matière de demande. Nombre d’entre eux vous indiqueront le nombre minimum de points de crédit requis, les liquidités dont vous devez faire preuve et d’autres facteurs.

2. de quelle quantité ai-je réellement besoin ?

Avant de vous adresser à la banque, assurez-vous d’avoir une bonne idée de la quantité de liquidités dont vous avez réellement besoin. La meilleure façon de le déterminer est de créer une projection mensuelle des flux de trésorerie. Par exemple, si votre client vous paie en 60 jours, mais que vous devez payer vos fournisseurs en 15 jours, vous aurez probablement besoin d’un peu d’argent supplémentaire pour vous dépanner.

Si vous allez à la banque pour demander 50 000 CHF, et qu’au moment où ils vous demandent de faire une projection des flux de trésorerie, vous découvrez que vous avez vraiment besoin de 100 000 CHF, vous allez avoir une très mauvaise image. Vous devez savoir de quel montant vous avez besoin et comment vous allez utiliser les fonds avant de vous adresser à la banque.

Quel montant puis-je emprunter en fonction du compte actif que j’utilise comme garantie ?

Les propriétaires d’entreprises pensent souvent que si une machine coûte 100 000 CHF à l’achat, ils doivent emprunter 100 000 CHF et les mettre en garantie, mais les banques ne sont généralement pas d’accord. Les banques vont évaluer votre compte actif en dessous de ce que vous pensez qu’il devrait être, et ensuite elles ne vous prêteront que jusqu’à un certain pourcentage de la valeur de ce compte. Par exemple, les banques peuvent prêter jusqu’à 70 % de la valeur d’une machine neuve, et peut-être 60 % pour une machine d’occasion (sans compter les intérêts que vous pourriez payer).

4. Ai-je des liquidités suffisantes pour rembourser le prêt ?

Votre banquier vous demandera probablement de fournir des projections financières pour l’entreprise que vous avez en tête. Veillez à inclure votre plan de remboursement des dettes dans ces projections. Les banquiers vont rechercher des entreprises qui ont une facilité de croissance et qui peuvent démontrer que le cash-flow disponible est trois fois supérieur aux exigences de remboursement de la dette.

La banque ne veut pas que les clients soient déficitaires, car ils ne pourraient alors pas rembourser le prêt. Au contraire, vos projections doivent montrer que votre marge d’erreur est très faible.

L’argent contribuera-t-il à la croissance de mon entreprise ?

Si vous empruntez 10 000 CHF pour payer les salaires ou d’autres dépenses courantes, vous ne générerez pas plus de revenus grâce à ce prêt et votre entreprise pourrait rester bloquée au même endroit pendant trois à six mois. Vous devriez plutôt investir l’argent dans les parties de l’entreprise qui généreront plus de revenus au fil du temps, ce qui vous aidera à réduire les emprunts futurs.

Si vous prenez cet argent, le mettez de côté et l’investissez dans les ventes et le marketing, et que cela vous génère plus de revenus (5 CHF pour chaque franc injecté), alors cela en vaut la peine. Il s’agit de faire croître l’entreprise.

6. quelle est la qualité de mon score de crédit commercial ?

Vous pouvez essayer d’améliorer votre score en réduisant le solde de vos cartes de crédit professionnelles ou en demandant une augmentation de votre ligne de crédit afin de réduire le pourcentage de votre crédit disponible utilisé. Le prêteur vérifiera votre entreprise, et l’arbitre qui décidera si vous obtenez le prêt ou non sera votre score.

7. mes finances personnelles sont-elles en ordre ?

Les banquiers voudront voir votre situation financière globale, y compris les informations personnelles telles que les prêts étudiants en cours, les dettes de cartes de crédit et les paiements hypothécaires. Jusqu’à ce que votre entreprise atteigne une taille importante (au moins 5 millions de CHF de revenus annuels ou plus), la banque s’appuiera largement sur votre situation financière personnelle et vos scores de crédit pour déterminer la solvabilité de votre entreprise. Si vous avez un prêt hypothécaire important et que vous devez également des prêts étudiants, la banque ne vous verra pas comme un bon candidat pour un prêt.

Ai-je tous les documents dont j’ai besoin pour demander le prêt ?

Certaines études ont montré que jusqu’à quatre prêts sur cinq ne sont jamais conclus, non pas parce que l’entreprise ne remplit pas les conditions requises, mais en raison d’un manque de documents. Lorsque vous demandez un prêt commercial, vous avez besoin de nombreux documents.

9. Si je décède, comment le prêt sera-t-il remboursé ?

En cas de décès, un prêt commercial non remboursé peut affecter votre famille, ce à quoi la plupart des gens n’aiment pas penser. La plupart des gens pensent que s’ils meurent, il n’y a plus de dette, mais ce n’est pas vrai. Renseignez-vous sur la politique du prêteur en cas de décès pour mieux déterminer comment protéger votre famille. La plupart des propriétaires d’entreprise comprennent que s’ils garantissent leur maison et que l’entreprise fait faillite, ils pourraient perdre leur maison, mais ils ne comprennent peut-être pas que s’ils meurent, leurs dettes seront toujours là. Il peut être préférable de mettre vos actifs au nom de votre conjoint, s’il n’a pas de participation dans l’entreprise. On recommande également une couverture d’assurance contre les préjudices corporels, qui, en cas de décès, prend en compte les dettes professionnelles.

Pour en savoir plus, visiter ces lien ci-dessous :

  1. https://www.credit-conseil.ch/
  2. https://www.migrosbank.ch
  3. https://www.milenia.ch/fr/

7 conseils simples pour augmenter vos chances d’obtenir un crédit pour votre commerce

demande credit-

Obtenez-le maintenant

Dans le climat commercial actuel, il est devenu de plus en plus difficile pour les entreprises britanniques d’obtenir un prêt auprès d’une banque afin de poursuivre leurs objectifs et de sécuriser leurs finances.

Et ce, malgré le fait que de nombreux propriétaires de petites entreprises ont désespérément besoin de l’aide d’institutions financières crédibles telles que les banques pour stabiliser leur trésorerie et poursuivre leur expansion, afin que leur succès puisse être répercuté sur l’amélioration des salaires et du niveau de vie de leurs employés.

La réalité est que les banques ne vont pas changer de sitôt leur politique de prêt bien ancrée et, dans une période post-récession, la prudence prévaudra toujours lorsqu’il s’agira de prendre des décisions financières. En tant que tel, le mantra « si vous ne pouvez pas les battre, alors rejoignez-les » est sans doute la meilleure doctrine à adopter pour contrecarrer le resserrement des conditions de prêt et obtenir le financement nécessaire pour faire passer votre entreprise au niveau supérieur.

Voici nos conseils à prendre en compte pour vous donner les meilleures chances d’obtenir un prêt bancaire, notamment des conseils sur la manière de communiquer avec les responsables financiers et sur les mesures à prendre avant votre rendez-vous pour le prêt afin d’être bien placé pour réussir votre demande.

1) Commencez par procéder à une évaluation de votre cote de crédit personnelle.

Cela est essentiel pour éviter que vous soyez condamné dès le départ lorsque vous vous rendez à un entretien de prêt, car les banques procèdent presque toujours à une vérification de votre historique de crédit personnel ainsi que de celui de votre entreprise lorsqu’elles examinent une demande de prêt commercial. Si vous savez que vous avez actuellement un certain nombre de prêts à votre nom que vous n’honorez pas, vous devrez les rembourser intégralement afin de vous donner les meilleures chances de succès pour votre demande de prêt. De même, si vous avez l’habitude de payer vos prêts en retard, il vaut la peine d’attendre, pour demander un prêt, que vous preniez des mesures pour améliorer votre cote de crédit.

La meilleure chose à faire est de faire appel à une institut pour déterminer où vous en êtes avec votre historique de crédit, puis d’utiliser les résultats pour déterminer quelle est la prochaine étape logique à suivre pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt bancaire.

2) Améliorez votre cote de crédit.

Bien que certains chefs d’entreprise n’aient pas besoin de franchir cette étape pour augmenter leurs chances d’obtenir un prêt bancaire, il est néanmoins conseillé de le faire si vous avez identifié que vous avez une mauvaise cote de crédit. On peut avancer que toute personne ayant une mauvaise cote de crédit devrait simplement attendre 12 mois et passer du temps à améliorer sa cote de crédit, car la réalité est que les demandes des personnes ayant un mauvais historique de crédit seront presque toujours rejetées par une banque, et les demandes rejetées ont un effet négatif sur la cote de crédit d’un demandeur, ce qui rend encore plus difficile l’obtention d’un prêt à l’avenir. Un certain nombre de banques proposent un produit appelé carte de crédit, qui peut être utilisé dans le seul but de restaurer la crédibilité de la cote de crédit d’un individu pour un bénéfice à long terme.

3) Leur présenter le résultat probable dans le pire des cas.

Adopter cette ligne de conduite lors d’une présentation à un banquier contribuera grandement à améliorer vos chances de réussite, car la réalité est que les banques veulent être sûres que vous pouvez maintenir votre accord de prêt même en période difficile. Essayez de leur fournir des documents qui illustrent la manière dont vos ventes résisteraient si elles étaient inférieures de 5 à 10 % à vos prévisions, la manière dont vos finances se débrouilleraient en cas de hausse des taux d’intérêt. En tant que directeur de banque, j’aimerais bien voir trois ou quatre feuilles de calcul de différentes prévisions de trésorerie. La seule chose que la banque recherche est une assez bonne assurance que votre entreprise peut se permettre de couvrir les intérêts et les remboursements du prêt dans une situation de stress.

4) Mémorisez les chiffres et procédez en toute confiance.

Votre directeur de banque ne sera pas impressionné si vous ne répondez pas aux questions sur le chiffre d’affaires, les marges bénéficiaires et les prévisions de trésorerie de votre entreprise. La confiance que vous manifesterez pendant la réunion donnera également plus de crédibilité à votre candidature. Assurez-vous donc d’être parfaitement préparé à votre réunion pour maximiser vos chances de réussite.

5) Envisagez de faire appel.

Cette prudence ne s’applique pas à tout le monde, bien que certains rejets puissent être annulés en suivant la procédure d’appel bancaire officielle, car différentes personnes au sein d’une même banque peuvent avoir un point de vue différent sur votre demande. Depuis la mise en place de la procédure d’appel en 2011, environ 40 % des rejets ont été annulés, ce qui a permis aux petites entreprises d’obtenir un financement supplémentaire de 35 millions de livres sterling. Si vous pensez que votre demande de prêt a été injustement rejetée, envisagez de faire appel, car vous pourriez bien vous voir accorder une seconde chance.  Très souvent, nous trouverons une autre façon de faire les choses une fois que nous aurons plus d’informations.

6) Faites une demande auprès d’une autre banque si elle est rejetée pour des raisons autres qu’un mauvais historique de crédit.

Si votre banque actuelle rejette votre demande de prêt, essayez à nouveau d’obtenir un prêt auprès d’une autre banque. L’attitude des banques varie et une banque peut être plus disposée à prêter aux entreprises de votre secteur qu’une autre.

7) Envisagez un financement alternatif.

Si toutes vos tentatives pour obtenir un financement auprès d’une banque échouent, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car il existe un certain nombre d’autres plateformes de prêt auxquelles vous pouvez accéder. Examinez notamment les sites de prêt entre pairs et voyez si vous pouvez obtenir un financement auprès de personnes inscrites à des fins d’épargne. Le crowdfunding est également à prendre en considération et devient une méthode de plus en plus utilisée pour obtenir des financements par les entreprises. Vous pourriez même organiser des collectes de fonds à huis clos et inviter les investisseurs auxquels vous avez fait des présentations, afin d’essayer d’obtenir le soutien d’un public fidèle. Et si tout le reste échoue, vous pouvez toujours voir si votre entreprise est capable de faire de l’affacturage, car c’est une autre méthode fréquemment utilisée par les entreprises pour renforcer leur situation financière à court terme.

Voici quelques sites web sur lesquels vous pouvez avoir plus d’amples informations sur votre demande de crédit :

  1. https://www.credit-suisse.com
  2. https://www.credit-conseil.ch/
  3. http://whi-credit.com/
  4. https://www.migrosbank.ch
  5. https://www.milenia.ch/
  6. https://fr.comparis.ch/
  7. https://www.cashgate.ch/