Accueil

Ouvrir une entreprise en Suisse

Créer une entreprise en Suisse n’implique pas un processus très compliqué, une fois que les investisseurs ont le capital nécessaire pour l’enregistrement de la société. Si les investisseurs sont des étrangers, il n’y a pas de restrictions à la création d’une entreprise en fonction de leur nationalité, mais il sera nécessaire d’obtenir un permis de séjour ; nos avocats en Suisse peuvent vous aider à enregistrer une entreprise suisse.

Il est également important de savoir que la procédure d’enregistrement ne se limite pas à la présence du fondateur de l’entreprise dans le pays. La plupart des étapes de l’enregistrement de la société peuvent être accomplies par notre équipe d’avocats suisses, si les investisseurs donnent une procuration.

Quels sont les types de sociétés disponibles en Suisse ?

Les hommes d’affaires étrangers peuvent créer l’une des entités juridiques prescrites par la législation nationale du pays. Les hommes d’affaires qui souhaitent ouvrir une société en Suisse doivent savoir que les formes d’entreprise les plus courantes enregistrées dans ce pays sont la société à responsabilité limitée et la société anonyme, mais les investisseurs peuvent également enregistrer l’une des entités juridiques suivantes :

  • entreprise individuelle – il s’agit de la forme d’entreprise la plus simple prévue par la législation suisse et elle peut être créée par un seul homme d’affaires qui travaille en son nom, à condition que la personne concernée ait une résidence en Suisse ;
  • société en nom collectif – elle doit être créée par au moins deux partenaires commerciaux, qui peuvent être des étrangers, mais uniquement dans la situation où ils ont obtenu leur résidence dans ce pays ;
  • société en commandite – elle ressemble à la société en nom collectif, la principale différence étant que l’un des associés fondateurs a une responsabilité limitée ;
  • filiale – l’un des moyens par lesquels une société étrangère peut se développer sur le marché local ;
  • succursale – elle peut également être employée par une société étrangère, étant entendu que la succursale est une structure commerciale dépendante de sa société mère.

Comment un investisseur peut-il enregistrer un partenariat suisse ?

Comme indiqué dans la liste ci-dessus, les investisseurs étrangers peuvent enregistrer différents types de partenariats dans ce pays, pour autant que des formalités spécifiques soient respectées. Notre équipe d’avocats suisses peut vous conseiller sur toutes les procédures à suivre pour l’enregistrement d’un partenariat, en fonction de son type. Les investisseurs étrangers qui ont l’intention d’ouvrir une société en Suisse sous la forme d’une société de personnes doivent savoir que les principales réglementations relatives à ce type de société peuvent être observées dans le Code suisse des obligations, qui stipule deux principaux types de sociétés, la société en commandite et la société en nom collectif.

L’un des aspects fondamentaux d’une société de personnes suisse que vous soyez dans le credit ou la restauration est que cette forme d’entreprise ne représente pas une personne morale, ce qui signifie que, dans ce cas, elle doit être enregistrée uniquement par des personnes physiques. Pour exploiter une entreprise suisse par le biais d’une société de personnes, ses fondateurs doivent l’enregistrer au registre du commerce, quel que soit son type.

La société en nom collectif est une structure qui est généralement choisie pour l’enregistrement lors du développement d’une petite entreprise ; le nom commercial de la société en nom collectif doit inclure le nom de famille de l’un des partenaires et il peut également inclure le type d’entreprise pour lequel la société est créée.

Un avantage pour les investisseurs qui créent une entreprise en Suisse sous la forme d’une société en nom collectif est qu’ils n’ont pas besoin de souscrire un capital social minimum, mais ils doivent savoir qu’ils seront responsables des dettes de la société. En outre, au fil du temps, les investisseurs peuvent ajouter des activités commerciales supplémentaires s’ils souhaitent se lancer dans de nouveaux types d’opérations et ils peuvent même augmenter le nombre d’associés.

Étant donné que la société de personnes est créée dans le but de développer des activités commerciales, elle est également soumise à l’impôt et à l’enregistrement de la TVA en Suisse ; toutefois, le système fiscal applicable dans ce cas est celui du revenu personnel, ce qui signifie que ce sont les associés qui seront soumis à l’impôt et non la structure elle-même. L’enregistrement auprès des autorités fiscales doit être effectué si le chiffre d’affaires annuel de la société est supérieur à 500 000 CHF. Notre équipe d’avocats en Suisse peut vous renseigner sur les formalités à accomplir dans ce cas.

Quelles sont les conditions requises pour créer une société suisse ?

La société suisse, ou la société anonyme, est un moyen courant d’exercer une activité commerciale en Suisse. Elle représente une entité juridique distincte, qui doit avoir un conseil d’administration. Le conseil d’administration peut être représenté par des personnes de nationalité ou de résidence étrangère, pour autant qu’au moins un des administrateurs soit un résident suisse.

Cette forme d’entreprise s’adresse aux grandes entreprises et c’est pourquoi elle requiert un capital élevé, de 100 000 CHF. Il est nécessaire de déposer au moins 50 % du capital de la société lors de sa constitution, tandis que le reste doit être déposé après la constitution, dans un délai donné. Pour ouvrir une société en Suisse sous la forme d’une société par actions, vous devez être prêt à attendre environ 2 à 4 semaines. Les types de documents qui seront requis durant cette période peuvent être présentés en détail par notre cabinet d’avocats suisse.

Est-il facile d’engager du personnel en Suisse ?

Avant de démarrer une entreprise en Suisse, vous devriez connaître quelques détails de base liés à l’embauche de personnel dans ce pays. Le recrutement de personnel en Suisse se fait généralement en engageant une agence de recrutement ou en plaçant des annonces dans les journaux nationaux et/ou sur Internet. Avec des conditions de vie de haut niveau, la Suisse peut sembler être un endroit attrayant pour les personnes à la recherche d’un emploi. C’est la raison pour laquelle le taux de chômage en Suisse est généralement plus faible que dans les pays voisins.

Bien que le pays ne soit pas un État membre de l’Union européenne (UE), il entretient de très bonnes relations avec la Communauté européenne et dispose d’une législation nationale compatible avec le droit communautaire ; il est donc très facile pour les entreprises suisses de trouver des candidats adéquats pour les emplois vacants dans tous les pays de l’UE.

Si les ressortissants des pays de l’UE peuvent travailler librement en Suisse, les personnes originaires de pays tiers doivent demander les permis de séjour et de travail appropriés. De nombreuses agences de recrutement, internationales et nationales, sont actives en Suisse. Notre équipe d’avocats suisses peut vous fournir des conseils approfondis sur la réglementation du travail appliquée ici et vous aider à ouvrir une société en Suisse le plus rapidement possible.

Quels sont les principaux points d’intérêt pour les investisseurs étrangers en Suisse ?

La Suisse est célèbre pour son système de services basé principalement sur le secteur bancaire. De nombreux investisseurs ouvrent un compte bancaire en Suisse, car le pays offre un haut niveau de confidentialité et des conditions attrayantes, et le secteur des assurances occupe également une place importante dans l’économie suisse.

Outre les secteurs de la banque et de l’assurance, la Suisse possède une industrie touristique très développée, car de nombreux étrangers choisissent d’y passer leurs vacances. L’électronique, la fabrication de produits informatiques, les équipements de haute technologie et la biotechnologie sont les principaux atouts de l’industrie. En outre, les secteurs de la pharmacie, de l’immobilier et de la santé sont également propices à l’investissement.

La Suisse a un niveau de vie très élevé et une économie riche, avec un PIB élevé et un faible taux de chômage, ce qui rend ce pays très attrayant pour les entreprises. En même temps, la Suisse a une activité commerciale très développée, ses principaux partenaires étant des pays comme l’Autriche, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume-Uni (UK) et la France. Notre équipe d’avocats peut vous offrir plus de détails et vous aider dans le processus de création d’une entreprise en Suisse.

Quels sont les avantages d’une société holding en Suisse ?

Les sociétés holding suisses ont certains revenus (dividendes, gains en capital et dividendes de liquidation) exonérés de l’impôt fédéral sur le revenu des sociétés, si certaines conditions sont remplies, comme avoir un capital obtenu à partir de gains provenant de la cession d’actions détenues depuis plus de 12 mois et représentant au moins 10% des actions de la société avec droit de vote attaché.

En outre, les dividendes doivent être perçus d’une filiale dont au moins 10 % du capital social nominal est détenu par la société holding suisse ou si les actions ont une valeur marchande d’au moins 1 million de francs suisses. Un autre avantage est le remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) accordé aux sociétés holding.

Le vaste réseau de conventions de double imposition signées par la Suisse avec de nombreux États contractants garantit aux investisseurs étrangers que leurs bénéfices ne seront pas imposés dans le pays d’origine ; plus important encore, les hommes d’affaires en Suisse peuvent bénéficier d’une réduction ou d’une exonération des impôts à la source sur les dividendes, les intérêts et les redevances.

Combien de temps faut-il pour ouvrir une société en Suisse ?

Le processus d’enregistrement d’une société suisse prend environ 10 jours, car chaque étape de la procédure doit être effectuée séparément. Tout d’abord, le capital de départ, qui dépend du type de société choisi, doit être déposé sur un compte bancaire. La deuxième procédure consiste à rédiger les statuts avec un cabinet d’avocats suisse, ce qui peut prendre environ trois jours. Le délai moyen pour recevoir le certificat de constitution du registre du commerce cantonal est de 3 jours. Le paiement de la taxe de timbre prendra également un jour de plus et il faut ajouter à cela deux jours supplémentaires pour l’enregistrement de la TVA et de la sécurité sociale afin que la société suisse soit pleinement opérationnelle.

Combien de sociétés sont enregistrées en Suisse ?

Si vous envisagez de créer une entreprise en Suisse, vous devez savoir que l’environnement commercial suisse est dynamique, ce qui attire de nombreux investisseurs du monde entier. Les sociétés opérant ici sont des entreprises constituées en Suisse ou des entreprises étrangères qui se développent sur le marché local par le biais de filiales ou de succursales (le pays compte une grande part d’entreprises étrangères sur son marché local). Les investisseurs doivent savoir que les éléments suivants s’appliquent :

au niveau de décembre 2016, le nombre de nouveaux enregistrements pour 1 000 personnes représentait 4 308 entreprises ;
le nombre d’enregistrements pour 1 000 personnes se réfère aux personnes ayant un âge compris entre 15 et 64 ans ;
la valeur moyenne de 4 308 entreprises est mesurée pour la période 2006-2016 ;
en 2006, le nombre moyen de sociétés constituées en Suisse pour 1 000 personnes était de 3 784, tandis que la valeur la plus élevée a été enregistrée en 2014, avec 4 549 sociétés ;
selon les données recueillies par la Banque mondiale, en décembre 2016, les enregistrements de nouvelles sociétés représentaient un total de 24 135 entreprises ;
la moyenne annuelle des enregistrements d’entreprises pour la période 2006-2016 était de 23 587 entreprises.

Si vous pensez que le simple fait d’avoir un site web avec un certain contenu est suffisant, détrompez-vous. Avec tous les sites Web qui existent, les gens n’iront pas sur votre site parce qu’il est nouveau et brillant.

Vous devez aller à la rencontre de vos clients en ligne afin de mieux commercialiser votre marque, vos produits et vos services. En sachant comment trouver des clients en ligne, vous augmenterez le trafic sur votre site Web et les revenus de votre entreprise.

Comment trouver des clients en ligne

Dans l’environnement numérique actuel, pour trouver des clients en ligne, il faut d’abord comprendre les différents moyens d’y parvenir. De l’optimisation de votre site web pour qu’il apparaisse dans les résultats de recherche à l’engagement sur les médias sociaux, il existe de nombreuses stratégies pour trouver des clients en ligne.

Voici cinq des meilleures façons de le faire :

  • Recherche organique

L’objectif de tout spécialiste du marketing numérique est d’optimiser son site Web afin que les clients le trouvent par le biais de la recherche organique. La recherche organique se produit lorsqu’un internaute tape des mots clés dans la barre de recherche de son navigateur. Les moteurs de recherche comme Google et Bing affichent une liste de sites Web qu’ils jugent les plus pertinents pour une recherche spécifique. Les internautes cliquent généralement sur les sites qui apparaissent en tête des résultats de recherche.

Si vous optimisez votre site Web de manière à ce qu’il apparaisse dans les résultats de recherche pour des mots clés particuliers et que l’utilisateur clique sur votre site, vous l’avez attiré par la recherche organique. La recherche organique est une bonne stratégie de marketing numérique à long terme, en particulier pour les produits et services que les gens connaissent et recherchent activement.

Vous pouvez stimuler la recherche organique pour votre site Web en optimisant les moteurs de recherche (SEO) et en intégrant des mots clés ciblés dans le contenu de votre site Web et de votre blog.

  • Paiement par clic

Dans certains cas, comme le marketing des médias sociaux, il est préférable d’attirer les clients par des publicités payantes.

Le paiement au clic est utilisé pour obtenir un trafic web immédiat et pour attirer rapidement l’attention sur des produits et services que les clients connaissent déjà et recherchent activement.

Les stratégies courantes de paiement par clic comprennent les annonces de recherche payantes via Google Ads ou les bannières publicitaires et les annonces Facebook.

  • Médias sociaux organiques

Les entreprises de location de voiture autant que de vente de CBD peuvent également se classer organiquement sur les médias sociaux, bien que cela soit plus difficile.

Les plateformes de médias sociaux actualisent continuellement leur contenu, ce qui fait descendre les publications Facebook et les tweets Twitter dans le fil d’actualité de l’utilisateur. Plus une mise à jour se trouve loin dans le fil d’actualité, moins les clients sont susceptibles de s’engager avec cette marque. Pour apparaître en tête des médias sociaux, vous devez publier du contenu viral à l’intention des bonnes personnes et au bon moment. Une publication régulière sur les canaux de médias sociaux tout au long de la journée peut également augmenter vos chances de succès sur les médias sociaux organiques.
Médias sociaux payants

Pour de nombreuses organisations, trouver des clients en ligne par le biais des canaux de médias sociaux est plus facile et fructueux grâce aux publicités payantes sur les médias sociaux.

Les principales plateformes de médias sociaux proposent des options de marketing et de publicité permettant aux entreprises de payer pour que leur marque, leurs produits ou leurs services figurent en haut de la page. Facebook et Instagram, par exemple, proposent des publicités payantes. Ces deux plateformes de médias sociaux proposent des instructions faciles à suivre, étape par étape, afin que vous puissiez créer des publicités en quelques minutes.

Tout comme les médias sociaux organiques, les médias sociaux payants sont bons pour la notoriété de la marque, en particulier pour les produits et services que les gens peuvent ne pas connaître ou rechercher.

  • Références à la marque

Dans le monde des affaires, le concept “ce n’est pas ce que vous connaissez, mais qui vous connaissez” est devenu la motivation derrière le réseautage, le développement des affaires et la création de partenariats. Les entrepreneurs et les propriétaires d’entreprise qui se lancent dans de nouvelles activités commerciales s’appuient sur le réseautage et les recommandations pour développer leurs nouvelles activités et gagner la confiance et l’autorité de la marque.

La recommandation de marques en ligne implique que les entreprises s’adressent à d’autres marques légitimes et hautement reconnues afin de créer un partenariat de promotion croisée dans lequel les deux entreprises font de la promotion par le biais de mentions ou de liens vers l’autre entreprise. La recommandation de marque et la mise en réseau peuvent renforcer la notoriété et l’autorité de la marque pour les nouvelles entreprises qui manquent de capital social, et peuvent prendre l’une des formes suivantes :

  1. le guest blogging
  2. Inscription sur des sites d’annuaires en ligne
  3. Rédaction de critiques de produits
  4. Création de liens
  5. mentionner d’autres marques et produits de tiers.

12 étapes pour créer votre stratégie de marketing en ligne

Maintenant que vous savez comment trouver des clients en ligne, il est temps de créer une stratégie de marketing en ligne qui attirera leur attention et les conduira sur votre site Web. Vous trouverez ci-dessous les étapes à suivre pour créer une stratégie de marketing en ligne efficace :

1. Enquêtez sur vos clients actuels

En en apprenant davantage sur votre base de clients actuelle, vous pouvez mieux comprendre ce qui les attire sur votre site. Vous pouvez en apprendre davantage sur les clients existants de plusieurs façons :

En envoyant un sondage en ligne par courriel.
En utilisant vos plateformes de médias sociaux pour poser des questions à leur sujet.
En analysant, à l’aide de divers outils, la façon dont les clients interagissent avec votre site Web et votre contenu.

Les informations recueillies lors de votre enquête peuvent ensuite être utilisées comme fer de lance de vos efforts pour obtenir de nouveaux prospects en ligne.
2. Identifiez vos buyer personas, c’est-à-dire vos clients cibles.

Identifiez de nouveaux buyer personas en comprenant qui vous essayez de cibler. Qui est votre client idéal ? Qui est le plus susceptible d’acheter votre produit ou service ?

Utilisez des données provenant de ressources telles que vos analyses Web et vos rapports de vente pour répondre à quelques questions simples sur les clients potentiels :

Qui sont-ils ?
Pourquoi devraient-ils s’intéresser à votre entreprise ?
Comment vous trouvent-ils et comment les convertissez-vous en clients ?

3. Analysez la façon dont vos concurrents se présentent en ligne

Comment vos concurrents attirent-ils les clients ? Leur contenu est-il attrayant ? Pour quels mots clés sont-ils classés ? Utilisez des outils tels que Google Trends pour vous tenir au courant des dernières tendances dans votre secteur en comparant vos données à celles de vos concurrents. Les alertes Google sont un autre outil très pratique pour suivre ce que font vos concurrents.

Effectuer une analyse GAP est un excellent moyen de voir où vos stratégies de marketing réussissent et où elles échouent par rapport à celles de vos concurrents. Examinez les éléments suivants pour voir où vous êtes en avance et où vous pourriez vous améliorer :

Canaux de marketing
Contenu du site Web et du blog
Mots-clés
Facilité d’utilisation de votre site Web
Les métadonnées de référencement de votre site Web
Engagement dans les médias sociaux
Personnages d’acheteurs

4. Choisissez les canaux qui vous conviennent

Lors de la création de votre stratégie de marketing numérique, vous devez effectuer des recherches pour savoir qui sont vos publics idéaux. Les Buyer Personas sont très utiles pour vous aider à déterminer non seulement le contenu le plus adapté à votre public, mais aussi les canaux en ligne sur lesquels votre public est actif.

Chaque canal attire un public particulier et possède des styles de contenu uniques qui s’adressent à ce public. Pour vous engager pleinement auprès de votre public, vous devez découvrir où il se trouve en ligne, puis produire un contenu approprié. Les canaux que votre public fréquente dépendront largement de votre secteur, de vos produits et de vos services.

Méfiez-vous des tendances du marketing numérique et demandez-vous si ces canaux sont populaires auprès du public de votre entreprise. Mener des entretiens avec des clients, demander des retours et des critiques, et faire des recherches sur des plateformes d’analyse comme Google Analytics peut vous donner les comportements démographiques et en ligne dont vous avez besoin pour créer des buyer personas.
5. Étudiez les tactiques liées aux canaux que vous choisissez

Vous devez créer une stratégie de marketing numérique adaptée à ces canaux spécifiques. Comme indiqué précédemment, le contenu de chaque canal est différent.

Tenez compte de vos buts et objectifs marketing, des besoins de votre public et des canaux qu’il utilise.
6. Identifiez les indicateurs clés de performance qui vous aideront à mesurer le succès.

Avec les capacités des outils d’analyse de données disponibles, vous pouvez mesurer presque tous les indicateurs clés de performance pertinents pour vos objectifs et votre stratégie marketing. Alors que les spécialistes du marketing pensent que l’abondance de données leur donnera une image complète de leurs campagnes de marketing, du temps et de l’argent peuvent être gaspillés sur des indicateurs clés de performance et des mesures qui ne sont pas pertinents et inutiles pour leurs objectifs de marketing uniques.

Lors de l’élaboration de votre stratégie marketing, dressez la liste de vos objectifs et des indicateurs clés de performance qui vous permettront de mesurer et d’évaluer au mieux la réussite de vos efforts marketing. Un nombre déterminé d’indicateurs clés de performance évitera à votre équipe de marketing d’être surchargée en essayant d’atteindre des objectifs inutiles.
7. Fixez des objectifs raisonnables en fonction de ces indicateurs et de votre budget.

Vous avez une liste d’indicateurs clés de performance que vous voulez suivre et mesurer. Vous avez également de grands objectifs pour votre campagne de marketing globale. Avez-vous également des objectifs pour chacun de vos indicateurs clés de performance ? Des objectifs ambitieux peuvent être une grande source de motivation, mais ils ont moins de chances d’être atteints. Les objectifs de vos ICP doivent suivre le cadre S.M.A.R.T. et être mesurables, réalisables, réalistes et opportuns.

Vos objectifs KPI seront définis par votre budget. Avez-vous les moyens de vous offrir les outils et les programmes nécessaires à votre stratégie de marketing pour atteindre vos objectifs d’ICP ? Plus les objectifs sont ambitieux, plus les coûts de création, de mise en œuvre, de déploiement et de mesure de votre stratégie marketing seront élevés.
8. Assurez-vous que vos méthodes de collecte de données sont propres

Google Analytics et Google Adwords sont des plateformes de collecte de données qui affichent des informations sur les interactions des clients sur votre site Web et sur les annonces de recherche payante. Instagram, YouTube, Twitter et Facebook collectent des données. Des programmes comme MailChimp fournissent des analyses pour vos campagnes de marketing par courriel. Parfois, les données sont saisies dans des feuilles de calcul Excel qui sont transférées dans un système de gestion de la relation client (CRM).

Des doublons, des omissions et des informations inexactes se produisent lorsque les données sont transférées manuellement. Les fausses informations peuvent fausser les chiffres de vos données et vous donner une fausse impression quant à l’efficacité de vos efforts de marketing numérique.

Pour vous assurer que votre collecte de données est propre, investissez dans un programme qui vous permet de suivre vos indicateurs clés de performance souhaités. Il est important d’établir une procédure de collecte de données standardisée à l’échelle de l’entreprise.
9. Établissez des jalons

Les campagnes de marketing numérique durent souvent plusieurs mois. Si vous attendez la fin de la campagne pour juger de ses résultats, vous manquerez des percées et des étapes clés en cours de route. Vous avez ainsi l’occasion d’apporter les ajustements et les améliorations nécessaires au milieu de votre campagne de marketing numérique plutôt qu’à la fin.

Google Analytics vous permet de définir des points de référence et des étapes clés pour vos campagnes de marketing numérique.
10. Engagez-vous dans cette stratégie pour une période définie (n’abandonnez pas trop tôt !)

Si les ventes baissent et que vous dépensez plus en publicité en ligne sans voir de pics de revenus, il est facile de jeter l’éponge. Abandonner une stratégie trop tôt vous empêchera de constater la véritable efficacité de vos efforts de marketing.

Il faut du temps pour que le marketing numérique donne des résultats positifs, car il est lié à l’établissement de relations et de confiance. Les clients feront affaire avec vous et recommanderont votre marque à d’autres personnes de leur cercle social s’ils sont convaincus que vous avez vraiment leur intérêt à cœur et que vous êtes des experts dans votre secteur. Ces choses ne se produisent pas du jour au lendemain, alors n’ayez pas peur d’abandonner le cours quand il semble que rien ne s’améliore.
11. Mettez en place vos efforts de marketing par e-mail pour soutenir votre génération de prospects en ligne

Si vous n’assurez pas le suivi des personnes après avoir interagi avec elles, elles vous oublieront et feront affaire avec un concurrent. Le marketing par e-mail permet d’entretenir les prospects et de poursuivre le processus d’établissement de la relation. Lorsque les gens voient le nom de votre marque constamment dans leur boîte de réception, votre marque a plus de chances d’être en tête de leurs préoccupations.

Pour utiliser efficacement l’e-mail marketing afin de faire progresser les clients dans votre entonnoir de marketing, vous devez disposer d’un contenu d’e-mail personnalisé, adapté à l’étape du parcours de l’acheteur où se trouvent les clients. Les programmes d’email marketing tels que MailChimp proposent des modèles pour vous aider à surveiller des paramètres tels que les taux d’ouverture et de rebond de vos emails afin de juger de l’efficacité d’une campagne.
12. Optimisez votre site Web

Certains spécialistes du marketing numérique s’emballent pour l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) et de nombreux chefs d’entreprise pensent que l’essentiel du budget et des efforts du département marketing doit y être consacré.

Pourtant, tout site Web peut bénéficier d’une optimisation. La façon la plus simple de procéder à l’optimisation des moteurs de recherche consiste à insérer des mots clés dans le contenu du site Web et les articles de blog.

Le planificateur de mots-clés de Google peut vous aider à trouver les meilleurs mots-clés. Une fois que vous avez dressé une liste des mots-clés pour lesquels vous souhaitez être classé, parcourez le contenu de votre site Web et les articles de votre blog et insérez-les aux endroits appropriés. N’oubliez pas d’éviter le “bourrage de mots-clés”, qui peut entraîner de graves pénalités de la part de Google.

Le fait d’être présent en ligne ne suffit pas à garantir le succès du marketing en ligne. Pour créer une stratégie de marketing numérique réussie, vous devez connaître les différents canaux en ligne et les tactiques de marketing disponibles pour vous aider à trouver vos clients en ligne. Il existe des étapes qui feront de votre stratégie de marketing en ligne une stratégie efficace pour attirer des clients et des ventes sur votre site Web.

Progrès et avancées de médecine esthétique

La première a été la découverte de l’acide hyaluronique utilisé comme produit de comblement : l’acide hyaluronique a permis a bien des chirurgiens esthétiques de redonner la turgescence et le tonus des meilleures années à de nombreuses femmes, à tel point que je peux maintenant arriver à faire une véritable étude tridimensionnelle du visage et ne pas me contenter de combler quelques rides mais donner à l’aspect général du visage quelques années de moins. Le Botox a également été révolutionnaire : il a permis de redonner de la fraîcheur au tiers supérieur du visage des hommes et des femmes. Impossible de combler les rides d’expression comme celles des yeux et du front, seule l’utilisation magique du Botox permet d’atténuer les odieuses ondulations de la glabelle, qui vous donnent toujours l’air trop pensif et renfrogné !

Le laser pour éliminer les poils indésirables a été une autre révolution : à l’origine, il s’agissait d’aiguilles dangereuses et souvent infectées qui permettaient la coagulation douloureuse du follicule pileux. Avec le laser d’abord, puis la lumière pulsée et enfin la lumière pulsée avec radiofréquence, nous médecins avons pu, avec une bonne dextérité et des indications précises, éliminer en un quart d’heure l’excès de poils de l’aine ou des aisselles avec l’absence totale de gêne. Avec conviction, nous pouvons dire que nous vivons aujourd’hui une nouvelle révolution dans la médecine esthétique !