Faire une demande de prêt

demande de pret

La demande d’un prêt bancaire implique bien plus que de remplir une demande et de prier. Vous devez notamment tenir compte de l’état de vos comptes personnels et professionnels. Vous devez réfléchir à la manière dont vous allez rembourser le prêt et au montant dont vous avez réellement besoin. Voici quelques-unes des questions clés que vous devriez vous poser avant de postuler

1. ai-je des chances d’être admissible au prêt ?

Si vous demandez un prêt que vous n’obtiendrez pas, vous ne ferez que nuire à votre crédit (tout comme si vous vous voyez refuser une carte de crédit).

Si vous essuyez un refus, la prochaine banque vous considérera comme un risque, déclare un consultant en affaires. On suggère de demander aux prêteurs quelles sont leurs exigences en matière de demande. Nombre d’entre eux vous indiqueront le nombre minimum de points de crédit requis, les liquidités dont vous devez faire preuve et d’autres facteurs.

2. de quelle quantité ai-je réellement besoin ?

Avant de vous adresser à la banque, assurez-vous d’avoir une bonne idée de la quantité de liquidités dont vous avez réellement besoin. La meilleure façon de le déterminer est de créer une projection mensuelle des flux de trésorerie. Par exemple, si votre client vous paie en 60 jours, mais que vous devez payer vos fournisseurs en 15 jours, vous aurez probablement besoin d’un peu d’argent supplémentaire pour vous dépanner.

Si vous allez à la banque pour demander 50 000 CHF, et qu’au moment où ils vous demandent de faire une projection des flux de trésorerie, vous découvrez que vous avez vraiment besoin de 100 000 CHF, vous allez avoir une très mauvaise image. Vous devez savoir de quel montant vous avez besoin et comment vous allez utiliser les fonds avant de vous adresser à la banque.

Quel montant puis-je emprunter en fonction du compte actif que j’utilise comme garantie ?

Les propriétaires d’entreprises pensent souvent que si une machine coûte 100 000 CHF à l’achat, ils doivent emprunter 100 000 CHF et les mettre en garantie, mais les banques ne sont généralement pas d’accord. Les banques vont évaluer votre compte actif en dessous de ce que vous pensez qu’il devrait être, et ensuite elles ne vous prêteront que jusqu’à un certain pourcentage de la valeur de ce compte. Par exemple, les banques peuvent prêter jusqu’à 70 % de la valeur d’une machine neuve, et peut-être 60 % pour une machine d’occasion (sans compter les intérêts que vous pourriez payer).

4. Ai-je des liquidités suffisantes pour rembourser le prêt ?

Votre banquier vous demandera probablement de fournir des projections financières pour l’entreprise que vous avez en tête. Veillez à inclure votre plan de remboursement des dettes dans ces projections. Les banquiers vont rechercher des entreprises qui ont une facilité de croissance et qui peuvent démontrer que le cash-flow disponible est trois fois supérieur aux exigences de remboursement de la dette.

La banque ne veut pas que les clients soient déficitaires, car ils ne pourraient alors pas rembourser le prêt. Au contraire, vos projections doivent montrer que votre marge d’erreur est très faible.

L’argent contribuera-t-il à la croissance de mon entreprise ?

Si vous empruntez 10 000 CHF pour payer les salaires ou d’autres dépenses courantes, vous ne générerez pas plus de revenus grâce à ce prêt et votre entreprise pourrait rester bloquée au même endroit pendant trois à six mois. Vous devriez plutôt investir l’argent dans les parties de l’entreprise qui généreront plus de revenus au fil du temps, ce qui vous aidera à réduire les emprunts futurs.

Si vous prenez cet argent, le mettez de côté et l’investissez dans les ventes et le marketing, et que cela vous génère plus de revenus (5 CHF pour chaque franc injecté), alors cela en vaut la peine. Il s’agit de faire croître l’entreprise.

6. quelle est la qualité de mon score de crédit commercial ?

Vous pouvez essayer d’améliorer votre score en réduisant le solde de vos cartes de crédit professionnelles ou en demandant une augmentation de votre ligne de crédit afin de réduire le pourcentage de votre crédit disponible utilisé. Le prêteur vérifiera votre entreprise, et l’arbitre qui décidera si vous obtenez le prêt ou non sera votre score.

7. mes finances personnelles sont-elles en ordre ?

Les banquiers voudront voir votre situation financière globale, y compris les informations personnelles telles que les prêts étudiants en cours, les dettes de cartes de crédit et les paiements hypothécaires. Jusqu’à ce que votre entreprise atteigne une taille importante (au moins 5 millions de CHF de revenus annuels ou plus), la banque s’appuiera largement sur votre situation financière personnelle et vos scores de crédit pour déterminer la solvabilité de votre entreprise. Si vous avez un prêt hypothécaire important et que vous devez également des prêts étudiants, la banque ne vous verra pas comme un bon candidat pour un prêt.

Ai-je tous les documents dont j’ai besoin pour demander le prêt ?

Certaines études ont montré que jusqu’à quatre prêts sur cinq ne sont jamais conclus, non pas parce que l’entreprise ne remplit pas les conditions requises, mais en raison d’un manque de documents. Lorsque vous demandez un prêt commercial, vous avez besoin de nombreux documents.

9. Si je décède, comment le prêt sera-t-il remboursé ?

En cas de décès, un prêt commercial non remboursé peut affecter votre famille, ce à quoi la plupart des gens n’aiment pas penser. La plupart des gens pensent que s’ils meurent, il n’y a plus de dette, mais ce n’est pas vrai. Renseignez-vous sur la politique du prêteur en cas de décès pour mieux déterminer comment protéger votre famille. La plupart des propriétaires d’entreprise comprennent que s’ils garantissent leur maison et que l’entreprise fait faillite, ils pourraient perdre leur maison, mais ils ne comprennent peut-être pas que s’ils meurent, leurs dettes seront toujours là. Il peut être préférable de mettre vos actifs au nom de votre conjoint, s’il n’a pas de participation dans l’entreprise. On recommande également une couverture d’assurance contre les préjudices corporels, qui, en cas de décès, prend en compte les dettes professionnelles.

Pour en savoir plus, visiter ces lien ci-dessous :

  1. https://www.credit-conseil.ch/
  2. https://www.migrosbank.ch
  3. https://www.milenia.ch/fr/