Acheter du CBD en Suisse

Rate this post

cbd en suisse

 

Le cannabis est une drogue interdite en Suisse. Les produits à base de cannabis ne sont autorisés que s’ils contiennent moins d’un pour cent de la substance active, le THC. Mais même dans ce cas, certaines règles doivent être respectées.

Quand le cannabis est-il une drogue illégale ?

Le cannabis est souvent commercialisé illégalement sous forme de marijuana/herbe (fleurs de cannabis séchées) ou de haschisch (résine de cannabis). Ces substances interdites contiennent du tétrahydrocannabinol (THC).

Le THC a un effet intoxicant et peut être dangereux pour la santé.

Le facteur décisif pour la classification comme drogue interdite est la quantité de THC contenue dans un produit du cannabis. Si la teneur en THC dépasse un pour cent, le produit est interdit. Le haschisch est interdit quelle que soit sa teneur en THC.

Si vous êtes pris en train de consommer du cannabis, vous pouvez être condamné à une amende forfaitaire de 100 francs.

Qu’est-ce qui est toléré ?

Si vous êtes pris en possession d’une petite quantité de cannabis (10 grammes au maximum) pour votre propre consommation, vous ne serez pas condamné à une amende. En outre, si vous fournissez (sans les vendre) jusqu’à 10 grammes à un adulte, par exemple en partageant des joints, vous ne serez pas condamné à une amende.

Quand êtes-vous autorisé à consommer du cannabis ?
Les produits à base de cannabis sont autorisés s’ils contiennent moins d’un pour cent de THC. Il s’agit par exemple de fleurs de chanvre, d’huiles parfumées, de pommades et de gouttes qui sont ingérées.

Vous êtes également autorisé à cultiver du chanvre à titre privé, à condition que la teneur en THC de la variété de cannabis soit inférieure à un pour cent.

Règles pour le cannabis à faible teneur en THC et le CBD
Même dans le cas des produits de cannabis à faible teneur en THC, les fournisseurs doivent se conformer à toute une série de réglementations. Ces règles s’appliquent également à la substance active non intoxicante qu’est le cannabidiol (CBD). La Confédération a élaboré un dépliant sur les produits contenant du CBD, destiné principalement aux fournisseurs.

Même le cannabis légal dont la teneur totale en THC est inférieure à 1 % peut vous valoir des ennuis avec la justice.

À l’étranger : Dans certains autres pays, y compris les pays voisins de la Suisse, des lois plus strictes et des taux de THC maximum plus bas s’appliquent. Cela signifie que les produits du cannabis qui sont légaux en Suisse peuvent être interdits à l’étranger. Veuillez vous renseigner directement auprès des autorités des pays concernés si vous avez l’intention d’emporter du cannabis ou des produits connexes à l’étranger.

Au volant : Vous n’êtes pas autorisé à conduire si vous avez du THC dans le sang. Même la consommation de cannabis légal peut entraîner un niveau mesurable de THC dans votre sang. Vous ne devez donc pas conduire après avoir consommé du cannabis ou des produits connexes.

Les médicaments à base de cannabis sont-ils autorisés ?

Les médicaments contenant du cannabis doivent être autorisés. En Suisse, seul le Sativex® est actuellement autorisé. Les médecins sont autorisés à prescrire ce produit dans certains cas de sclérose en plaques. Il contient du THC, mais aussi une substance qui inhibe son effet intoxicant.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) peut également accorder une autorisation exceptionnelle pour la prescription de médicaments à base de cannabis en réponse à une demande d’un médecin dans un cas précis.

Les preuves les plus pertinentes de la culture du cannabis en Suisse remontent au XIIIe siècle déjà. Outre du textile de chanvre, les scientifiques ont trouvé des morceaux de tiges de chanvre, ainsi que du pollen, des graines et des fibres de cannabis.

Bien que la plupart des preuves aient été trouvées dans le canton du Jura, dans le nord-ouest de la Suisse, il existe d’autres endroits où les archéologues ont trouvé des restes de cannabis, ce qui indique une utilisation répandue du chanvre au Moyen Âge.

Les Suisses, qui utilisaient le chanvre principalement pour le textile, l’habillement et la corde, étaient les commerçants de chanvre les plus prospères de la période médiévale, avec l’Italie, la France et l’Allemagne.

La Suisse a cultivé activement le cannabis jusqu’à la révolution industrielle. Entre le 18e et le 19e siècle, le pays a réduit le nombre de champs de chanvre car il avait besoin de plus de terres pour l’élevage du bétail.

En 1924, la Suisse a introduit la loi sur les stupéfiants pour tenir sa promesse d’interdire la culture du cannabis après avoir signé la Convention internationale de l’opium (1912).

Malgré l’interdiction, les agriculteurs ont continué à cultiver du cannabis. Tout au long du 20e siècle, la Suisse a signé plusieurs autres accords internationaux qui étaient censés éliminer le cannabis, mais ces accords n’ont jamais été pleinement appliqués.

La résistance aux lois restrictives a conduit à une industrie du cannabis très développée, et finalement, en 1995, les offices fédéraux suisses de la santé publique, de la police et de l’agriculture ont légalisé la culture du cannabis à une seule condition : qu’il ne soit pas utilisé à des fins de drogue.

À ce jour, la Suisse dispose d’un marché du cannabis florissant et adéquatement réglementé. La marijuana est dépénalisée, et le chanvre et ses dérivés – y compris le CBD – sont entièrement légaux.

Quelle est la différence entre le chanvre et la marijuana ?

Le chanvre et la marijuana appartiennent tous deux à l’espèce Cannabis sativa, mais ils diffèrent par leur apparence, leurs propriétés chimiques et leur but d’utilisation.

L’assimilation du chanvre à la marijuana a suscité de nombreuses controverses au cours de l’histoire, conduisant souvent à son interdiction.

Pourquoi est-il important de différencier les deux plantes de cannabis ?

L’un des principaux composés du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC), est un cannabinoïde connu pour ses propriétés psychoactives. Le THC est le principal constituant de la marijuana – sa concentration peut aller jusqu’à 30 %. Cependant, le chanvre contient des quantités insignifiantes de THC et n’a aucun effet psychoactif sur ses utilisateurs.

Contrairement à la marijuana, qui est surtout utilisée à des fins récréatives et parfois médicinales, le chanvre est utilisé pour la fibre, l’alimentation et l’extraction de CBD.

La Suisse a une longue histoire avec le cannabis et a fait une différence entre les deux plantes depuis longtemps. Cependant, certaines lois suisses ont traité le chanvre comme de la marijuana en raison de la pression internationale.

1. Lois sur la marijuana en Suisse

La loi suisse considère la marijuana comme un stupéfiant, et toute plante de cannabis dont le taux de THC est supérieur à 1% est illégale. Cependant, l’usage personnel de la marijuana est dépénalisé. Si vous êtes pris avec moins de 10 grammes de marijuana, vous ne recevrez pas d’amende, mais tout ce qui dépasse ce seuil peut entraîner une amende de 100 CHF (102 $) ou une peine plus sévère en fonction de la quantité possédée.

2. Lois sur le chanvre en Suisse

Selon la loi suisse, le chanvre est toute plante contenant moins de 1 % de THC en poids sec. La Suisse possède une industrie du chanvre florissante, et la plante est utilisée à son plein potentiel à diverses fins, y compris pour l’extraction du CBD.

Pour plus d’informations sur le CBD, visitez aussi :

  1. https://www.vente-cannabis-cbd.ch/
  2. https://www.swissmedic.ch
  3. https://sixty8.ch
  4. https://naturalpes.ch
  5. https://holyweed.ch/fr/
  6. https://blog.hopitalvs.ch
  7. https://cannabisking.ch/fr/