Crédit immobilier en Suisse

Rate this post

Crédit immobilier en Suisse

 

CONSIDÉRATIONS PRÉALABLES À L’ACHAT

Avant d’effectuer la transaction d’achat-vente, il est important de prendre en compte certains facteurs qui détermineront l’achat de la propriété désirée, car lorsqu’on s’engage dans un crédit de 10, 15 ou 20 ans, il est nécessaire de générer un engagement, non seulement avec le vendeur/propriétaire et/ou l’institution financière, mais aussi avec sa propre poche.

Votre salaire est la première chose à laquelle vous devez faire attention, car c’est la première chose à laquelle vous devez faire attention, car c’est de lui que dépend la possibilité d’acheter la propriété. Sur votre revenu mensuel net total (après déductions), il est souhaitable d’en prévoir 30% pour le paiement du prêt hypothécaire. Nous vous suggérons de ne pas dépasser ce pourcentage pour éviter de faire saigner vos finances personnelles et, en outre, de diviser l’argent ; cela vous donnera la possibilité d’être flexible avec les dépenses supplémentaires qui surviennent en cours de route. Par exemple, si vous gagnez 20 000 pesos, mettez de côté 6 000 pesos pour le paiement de l’hypothèque et assurez-vous d’avoir une épargne importante pour l’acompte.

Considérations salariales

L’acompte est le montant que vous devrez verser à titre de mise de fonds. Dans certains pays, il est généralement fixé à 30 % de la valeur totale de la propriété, mais il peut varier en fonction du type de prêt hypothécaire que vous obtenez ou si la propriété doit être payée en espèces. Dans tous les cas, ce n’est pas une mauvaise idée de penser à ce pourcentage dès le départ.

L’acompte est également la première étape de tout le processus et est considéré, dans la plupart des cas, comme la garantie de pouvoir vivre dans la propriété.

Antécédents de crédit

Pour obtenir un crédit, il est prudent d’avoir un dossier de crédit vierge de toute dette. Cela donnera le ton pour le pourcentage de crédit que l’institution financière accordera. C’est pourquoi nous vous recommandons de consulter le bureau de crédit (service gratuit), qui permet de connaître l’état de vos antécédents en matière de crédit, afin de déterminer s’il est opportun de rembourser les soldes en souffrance, ainsi que d’améliorer vos antécédents en matière de crédit.

Paiements supplémentaires à prendre en compte

Il y a certains paiements que vous devez garder à l’esprit avant de faire le grand saut. C’est pourquoi nous vous suggérons de réserver 10 à 20 % des 70 % de votre salaire restants pour les paiements supplémentaires tels que la taxe foncière, les procédures notariales et les améliorations structurelles ou superficielles que vous souhaitez apporter à l’espace choisi.

L’impôt foncier est une taxe qui s’applique à toute propriété ou possession immobilière, c’est-à-dire aux maisons, appartements, bureaux, etc. Elle est due par tous les contribuables qui possèdent un ou plusieurs de ces biens.

Elle est payable annuellement, généralement au début de l’année.

L’impôt sur l’acquisition de biens immobiliers change de nom selon l’État, de sorte que le taux que le contribuable doit payer dépend du lieu et de la valeur de la propriété ; il est payé au moment de l’acte et le responsable est celui qui acquiert la propriété.

En résumé, nous pouvons dire que les procédures notariales comprennent l’acte (parmi lequel figurent les taxes pour l’achat de la propriété), les droits dérivés de l’opération effectuée et les frais de notaire, qui sont payés à 100% par l’acheteur. (Voir ci-dessous)

PARAMÈTRES DE RECHERCHE

Avec les critères susmentionnés sur la table : avec le montant que vous allez allouer de votre salaire pour acheter une maison ou un appartement, ainsi que les dépenses supplémentaires également mentionnées et avec un historique de crédit sans pénalité, il est temps de passer à l’étape suivante, qui est généralement la plus excitante.

Pré-vente, Neuf ou d’occasion

Tout ce processus résulte de la question de savoir si l’on veut un bien neuf ou d’occasion, que ce soit une maison ou un appartement, ou si l’on préfère l’acheter selon le modèle de la prévente.

Mais définissons chacun d’eux avec ses avantages et ses inconvénients :

Prévente

La prévente de biens immobiliers présente l’avantage que l’acheteur acquiert une propriété avant ou pendant le processus de construction et, tout en payant un prix initial donné, se prépare à emménager lorsque le promoteur remet les clés. Le prix est donc considéré comme une opportunité, mais il ne faut pas oublier qu’il a quelques talons d’Achille : les délais de livraison garantis et le fait de ne pas pouvoir être habité immédiatement.

Nouveau

L’achat d’une nouvelle propriété présente la qualité que personne n’y a touché plus que ses constructeurs. Cela présente des avantages du fait qu’ils ne présentent généralement aucun défaut, mais l’inconvénient est que beaucoup d’entre eux ne sont pas entièrement équipés de tous leurs composants : cuisine, armoires, sols, entre autres. C’est pourquoi nous vous suggérons de prendre en compte tous les aspects dans votre décision.

Utilisation

Ce type de propriété se décrit lui-même. Elle présente l’avantage de faciliter la négociation du prix en tenant compte de l’état du bien. Les dommages tels que les fissures, la peinture, les serrures ou la dernière imperméabilisation sont une bonne référence pour contrer les conditions de la vente, car ce sont des dépenses supplémentaires que vous devrez faire pour vivre dans un espace optimal.

Voir https://inp-finanz-romandie.ch/financement-immobilier/ pour lancer votre projet immobilier !