Importance du choix des matériaux labellisés et d’artisans qualifiés dans un bilan énergétique

Rate this post

 

bilan-energetique-cecb

 

Les quantités de matières, au fur et à mesure de leur passage dans les opérations de transformation, peuvent être décrites par matière les soldes. Ces bilans sont des déclarations sur la conservation de la masse. De même, les quantités d’énergie peuvent être décrites par des bilans énergétiques, qui sont des déclarations sur la conservation de l’énergie. S’il n’y a pas d’accumulation, ce qui entre dans un processus doit en ressortir. Cela est vrai pour les opérations par lots. Il en va de même pour le fonctionnement continu sur un intervalle de temps choisi.

Les bilans de matières et d’énergie sont très importants dans une industrie. Les bilans matières sont fondamentaux pour le contrôle de la transformation, en particulier pour le contrôle des rendements des produits. les premiers bilans matières sont établis lors des étapes exploratoires d’un nouveau procédé, améliorés lors des expériences en usine pilote lors de la planification et des essais du procédé.

Lorsque des changements interviennent dans le processus, les bilans matières doivent être déterminés à nouveau. L’augmentation du coût de l’énergie a amené les industries à examiner les moyens de réduire la consommation d’énergie dans le traitement. Les bilans énergétiques sont utilisés dans l’examen des différents étapes d’un processus, sur l’ensemble du processus et même sur l’ensemble du système de production, de la matière première au produit fini. Les bilans de matières et d’énergie peuvent être simples, parfois très compliqués.

En cas de vente d’un logement ou une demande de subside, le Certificat Energétique Cantonal du Bâtiment cecb est obligatoire, donc n’hésitez  pas à demander à une équipe d’expert de vous suivre dans cette démarche.

L’approche de base est générale. L’unité des opérations développera le dispositif pour étendre les méthodes aux situations plus complexes qui se présentent. La disponibilité croissante des ordinateurs a fait que les opérations très complexes des bilans de masse et d’énergie peuvent être établis et manipulés assez facilement et donc utilisés dans la gestion quotidienne des processus afin de maximiser le rendement des produits et de minimiser les coûts.

l’énergie comme le charbon, le pétrole, l’électricité, etc. entre dans l’installation et fait son travail ou son chauffage, l’énergie sortante est généralement sous forme de chaleur à basse température. L’utilisation de l’énergie dans l’ensemble de l’installation peut être divisée en différentes formes telles que :

– L’énergie électrique, qui est généralement achetée sous forme de HT et convertie en LT pour l’approvisionnement final

– Certaines centrales produisent leur propre électricité à l’aide de groupes électrogènes ou de centrales captives.
– Les combustibles tels que le mazout, le charbon sont achetés puis convertis en vapeur ou en électricité.
– La chaudière produit de la vapeur pour répondre à la demande de chauffage et de séchage
– Tour de refroidissement et système d’approvisionnement en eau de refroidissement pour la demande de refroidissement
– Compresseurs d’air et système d’alimentation en air comprimé pour les besoins en air comprimé
Tous les systèmes d’énergie/utilité peuvent être classés en trois catégories : production, distribution et l’utilisation pour l’approche systémique et l’analyse énergétique.
Quelques exemples de production, de distribution et d’utilisation de l’énergie sont présentés ci-dessous pour les chaudières, les tours de refroidissement et les systèmes d’énergie à air comprimé.
Système de chaudière : La chaudière et ses auxiliaires doivent être considérés comme un système pour les analyses énergétiques.

Comment réaliser le bilan matières et énergie ?

Les bilans matières et énergie sont importants, car ils permettent d’identifier et de quantifier des pertes et des émissions jusqu’alors inconnues. Ces bilans sont également utiles pour surveiller les améliorations apportées dans un projet en cours, tout en évaluant les coûts et les avantages. Dans toute activité manufacturière, l’énergie est non seulement un élément de coût important, mais aussi une source majeure de la pollution de l’environnement. L’utilisation inefficace des matières premières et de l’énergie dans les processus de production se traduit par des déchets.

Je peux vous recommander ces différents site web pour votre Certificat Energétique Cantonal du Bâtiment : https://cecb.ch, https://cecb.catolica.edu.br, http://cecb.lk, https://www.cece.ch, https://www.vd.ch, https://www.ge.ch , https://www.romande-energie.ch, https://acronyms.thefreedictionary.com, https://www.cardis.ch, https://www.fr.ch .

Lignes directrices pour le bilan S&E

– Pour un flux de production complexe, il est préférable de rédiger d’abord l’ensemble des matériaux et de l’énergie
l’équilibre.
– Tout en divisant le système total, choisissez des sous-systèmes discrets simples. Le déroulement du processus
pourrait être utile ici.
– Choisissez l’enveloppe du bilan matière et énergétique de manière à ce que le nombre de flux entrant et sortant soit le plus petit possible.

 Système d’air aux instruments

– Choisissez toujours des flux de recyclage (matériaux et énergie) à l’intérieur de l’enveloppe.
– Les unités de mesure peuvent inclure le facteur temps ou les liens de production.
– Considérez un lot complet comme la référence en cas d’opérations par lots.
– Il est important d’inclure les consommations des opérations de démarrage et de nettoyage (de matières et les ressources énergétiques (S&E).
– Calculer les volumes de gaz aux conditions normales.
– En cas de pertes liées à l’arrêt, il peut être nécessaire de faire la moyenne sur de longues périodes.
– Mettez en évidence les pertes et les émissions (M&E) lors des opérations à charge partielle si elles sont fréquentes.
– Pour chaque flux, le cas échéant, indiquez la qualité de l’énergie (pression, température,
enthalpie, kCal/hr, kW, Ampères, Volts etc.)
– Lors de la préparation des bilans M&E, la précision des données analytiques, des mesures de débit et d’énergie doit être précise, en particulier dans le cas de références à court terme.
Les bilans de matières et d’énergie (M&E) doivent être élaborés aux différents niveaux, conformément aux directives ci-dessus.

1. Bilan global de S&E : Il s’agit des flux d’entrée et de sortie pour l’ensemble de l’usine.

2. Bilans S&E par section : Dans la séquence du déroulement du processus, des bilans de matières et d’énergie doivent être établis pour chaque section/département/centres de coûts.

3. Équilibres de S&E au niveau de l’équipement : Les bilans de S&E, pour les équipements clés.

la performance des équipements, ce qui permettrait d’identifier et de quantifier l’énergie et
les pertes matérielles évitables.

Procédure de calcul du bilan énergétique et massique :

Le bilan énergétique et massique est une procédure de calcul qui vérifie essentiellement si les flux énergétiques et massiques mesurés directement ou indirectement sont en accord avec les principes de conservation de l’énergie et de la masse.
Ce bilan est de la plus haute importance et constitue un outil indispensable pour une compréhension claire de la situation énergétique et massique obtenue dans la pratique.
Afin de l’utiliser correctement, il convient de suivre la procédure suivante :
– Identifier clairement le problème à étudier.
– Définir une limite qui englobe l’ensemble du système ou du sous-système à analyser.

Les bilans de matières et d’énergie sont importants, car ils permettent d’identifier et de quantifier des pertes et des émissions jusqu’alors inconnues. les améliorations apportées dans un projet en cours, tout en évaluant les coûts et les avantages.
dans toute activité manufacturière, l’énergie est non seulement un élément de coût important, mais aussi une source majeure de la pollution de l’environnement. L’utilisation inefficace des matières premières et de l’énergie dans les processus de production se traduit par des déchets.

Lignes directrices pour le bilan S&E

– Pour un flux de production complexe, il est préférable de rédiger d’abord l’ensemble des matériaux et de l’énergie
l’équilibre.
– Tout en divisant le système total, choisissez des sous-systèmes discrets simples. Le déroulement du processus
pourrait être utile ici.
– Choisissez l’enveloppe du bilan matière et énergétique de manière à ce que le nombre de flux entrant et sortant soit le plus petit possible.