Solution médicale contre l’hyperhidrose

Rate this post

Solution médicale à l’hyperhidrose

La solution médicale pour l’hyperhidrose implique une procédure chirurgicale, appelée échaudage électrothermique (ETS). Cette procédure interrompt les signaux nerveux entre la colonne vertébrale et les glandes sudoripares, ce qui amène le corps à rediriger ces signaux vers d’autres zones. Cette transpiration compensatoire peut devenir beaucoup plus gênante à long terme. L’ETS est également devenue un dernier recours pour traiter l’hyperhidrose.

Antiperspirants

Il existe plusieurs options pour traiter la transpiration excessive, notamment les antisudorifiques. Certaines marques proposent des antisudorifiques de puissance clinique, qui sont plus puissants que les antisudorifiques standard. De nombreux antisudorifiques sont également disponibles pour des zones spécifiques. Cependant, ils peuvent provoquer certains effets secondaires et ne conviennent pas à tous les patients. En fonction de la cause de votre transpiration, votre médecin pourra vous prescrire un antisudorifique plus puissant.

Glycopyrrolate

Les preuves qui soutiennent l’utilisation du glycopyrrolate comme solution médicale pour la transpiration hyperhépatique sont prometteuses. Une étude a rapporté une réduction de 75 % de la transpiration chez les patients utilisant le médicament selon la posologie recommandée par le médecin. Les résultats étaient également impressionnants, 80 % des patients répondant bien au traitement. Il est toutefois important de noter que ce médicament ne constitue pas un remède à l’hyperhidrose et qu’il doit être pris conformément à la prescription du médecin. De plus, le médecin peut être amené à modifier la posologie plusieurs fois au cours de la première semaine de traitement pour maintenir les effets du médicament.

Oxybutynine

L’impact de l’hyperhidrose est plus grave chez les femmes que chez les hommes. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de consulter un médecin pour leur état et, dans une étude récente, 70 % des femmes ont déclaré avoir une mauvaise qualité de vie avant le traitement. L’oxybutynine s’est avérée la plus efficace pour les femmes, et les résultats du traitement étaient très encourageants dans 40 % des cas. Cependant, les recherches ne montrent pas si l’oxybutynine est également efficace chez les hommes.

Iontophorèse

Il a été démontré que l’ionophorèse, ou l’administration de courants électriques sur la peau, réduit la transpiration et les symptômes associés dans certains cas d’hyperhidrose palmoplantaire. Cette procédure exige que le patient s’immerge dans une solution d’iode et d’eau. Cette thérapie est efficace pour diminuer la transpiration, mais elle est douloureuse et prend du temps. Les injections de botox, qui contiennent une toxine issue du botulisme, constituent un autre traitement. Elles ne sont pas aussi efficaces que l’iontophorèse et doivent être répétées sur une période de 3 à 4 semaines.

Chirurgie

Les patients qui souhaitent recourir à la chirurgie pour traiter l’hyperhidrose doivent savoir que les recommandations de leur médecin dépendront fortement de leur cas particulier. Si de nombreux patients souhaitent une intervention chirurgicale, certains seront de meilleurs candidats pour des thérapies conservatrices. La chirurgie n’est appropriée que pour les patients souffrant d’une hyperhidrose focale primaire affectant les mains. Les patients souffrant d’une hyperhidrose secondaire généralisée, qui touche des zones spécifiques du corps, peuvent également être traités par des médicaments oraux. Après avoir pris en compte ces facteurs, un médecin déterminera le traitement le plus approprié.